Titre : Virus Valentin
Écrit le 14.02.2008


Le FBI a lancé un avertissement mardi à propos de cartes électroniques de la Saint Valentin qui peuvent contenir et répandre un virus informatique.

"Si vous recevez de façon inattendue une carte virtuelle de la Saint Valentin faites attention. Cela peut ne pas venir d'un admirateur secret mais contenir un virus +Storm Worm+", de la famille des vers programmés pour s'exécuter seuls sans faire appel à un programme de l'ordinateur, prévient le FBI dans un communiqué.

"Prenez garde à tout courriel émanant d'un expéditeur inconnu. N'ouvrez aucun e-mail non-sollicité et ne cliquez sur aucun des liens proposés", ajoute l'avertissement.

Les e-mails malicieux invitent le destinataire à ouvrir un lien pour découvrir une carte de la Saint Valentin.

Une fois le lien ouvert, le virus est chargé sur l'ordinateur qui est infiltré et contrôlé pour faire partie d'un "botnet". Un "botnet" est un réseau de PC infiltrés qui tombent sous le contrôle d'un seul utilisateur.

Ces "botnets" sont typiquement mis en place pour favoriser une activité criminelle allant du vol d'identité à des attaques interdisants l'utilisation de l'ordinateur, précise encore le FBI.

***********************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Titre : Pèlerinage de l'amour
Écrit le 14.02.2008


A la veille de la Saint-Valentin, des centaines de Japonaises ont effectué mercredi un pèlerinage pour que les dieux les aident à conquérir le coeur de l'homme qu'elles aiment.

Ainsi ont-elles traversé le romantique lac Ashi, à Moto-Hakone au pied du Fujiyama, et ont-elles marché dans une forêt enneigée pour aller prier au petit sanctuaire Kuzuryu où viennent se recueillir ceux et celles qui veulent se marier.

"J'ai prié pour l'homme que j'aime, afin qu'il tombe amoureux de moi", expliquait Ayumi Sakai, une jeune femme de 25 ans, arrivée à bord d'un des deux "bateaux de l'amour" qui ont acheminé plus de 500 femmes vers le sanctuaire.

Les hommes et les femmes retardent de plus en plus le moment de se marier, au Japon, afin de poursuivre leur carrière, ce qui est souvent cité comme une raison du faible taux de natalité du pays. Aussi, les célibataires en quête d'un partenaire recourent-ils à tous les soutiens possibles, y compris les dieux, pour tenter de trouver l'âme soeur.

Le sanctuaire, dont le nom japonais signifie "dragon à neuf têtes", est consacré au dieu du lac Ashi. Il a commencé à attirer les célibataires lorsque certains pèlerins ont raconté à leur retour que leurs prières avaient été entendues et récompensées d'un amour partagé.

Shuji Ozawa, grand prêtre du sanctuaire de Kuzuryu, a béni les foules de femmes et aspergé les eaux du lac d'alcool de riz, en signe d'offrande aux divinités shintoïstes.



Une femme, cependant, a émis des doutes sur l'efficacité de ce rituel. "Il y a tant de femmes qui prient aujourd'hui... Je me demande si ma prière à moi sera entendue!", s'est interrogée Miki Kawashima, âgée de 32 ans.

*********************************************************************************************************

*************************************************************************************************************

Titre : Saint-Valentin interdite !
Écrit le 14.02.2008



Un collège de Stockholm a décidé d'interdire la vente de roses dans l'établissement le jour de la Saint-Valentin pour ne pas chagriner les élèves privés d'amoureux.

"Nous avons cessé de vendre des roses (...) car certains élèves pouvaient recevoir des dizaines de roses et d'autres aucune", a expliqué à l'AFP le proviseur adjoint du collège Gärdes à Stockholm, Lars Wikander.

Selon lui, les élèves auxquels on n'offrait aucune rose, pouvaient se sentir exclus et souffraient "de ne recevoir aucune forme d'attention tout au long de cette journée particulière".

M. Wikander a estimé que "dans le meilleur des monde, chacun devrait recevoir une rose le jour de la Saint-Valentin".

D'après une enquête publiée sur le site en ligne de l'organisation Friends, qui lutte contre les brimades dont les élèves sont victimes à l'école, près de deux-tiers des jeunes se sentent à l'écart le jour de la fête des amoureux.

"La Saint-Valentin est une journée très positive (...) mais il y a aussi le revers de la médaille qui est que beaucoup de jeunes se sentent mal", a observé Magnus Jägerskog, porte-parole de Friends, ajoutant que la journée devrait être mise à profit pour discuter de l'amitié et de la façon de traiter ses proches.

L'enquête a été réalisée par l'institut de sondage Cint lors de la deuxième semaine du mois de février auprès de 1.027 jeunes âgés de 14 à 24 ans.


*******************************************************************************************************