Titre : Elle a fait 2 Komodos toute seule !
Écrit le 09.02.2008

Les responsables du zoo de Wichita, dans le Kansas, sont perplexes: deux bébés dragons de Komodo ont vu le jour, à première vue sans père, le zoo ne possédant pas de varan mâle...

Les deux bébés dragons, des garçons, seraient donc les premiers exemplaires en Amérique du Nord à naître par parthénogenèse, un phénomène naturel au sein de certaines espèces, notamment invertébrés et plantes, mais plus rare chez les vertébrés.

Deux autres cas de parthénogenèse ont été enregistrés chez les varans de Komodo dans deux zoos de Grande-Bretagne en 2006.

Le zoo fait donc pratiquer des analyses ADN sur la mère et ses petits, afin de déterminer s'il s'agit bien d'autofécondation ou si par hasard des spermatozoïdes n'étaient pas stockés dans l'organisme du varan femelle depuis des années. Car les varans de Komodo sont une des rares espèces animales capables de cet autre exploit, explique Don Boyer, spécialiste en reptiles au zoo de San Diego.

Gaïa et une autre femelle varan vivaient au zoo de Wichita depuis 1993, arrivées à l'âge de un an. Elles pondent des oeufs depuis 2000. En mai 2007, Gaïa en a pondu 17. Le zoo n'en a gardé que deux, n'ayant pas de place pour plus de ces gros lézards mal-aimables et féroces, et les a fait éclore.

"Nous n'avons jamais eu de varan mâle au zoo. Et aucun varan errant n'est passé par là", explique Nate Nelson, le responsable des amphibiens, poissons et reptiles de l'établissement, encore tout remué de ces naissances un peu spéciales.

Originaires des îles du sud de l'Indonésie, les varans de Komodo sont les plus gros lézards au monde, qui peuvent vivre 20 à 40 ans et atteindre 2,5 mètres de long et 165 kilos. Espèce en voie de disparition, ils ne seraient plus que trois à 5.000 dans la nature. Les zoos d'Amérique du Nord en comptent 80, et seuls six zoos aux Etats-Unis les font se reproduire.

Lezardman

************************************************************************************************

Titre : Bourré sur l'autoroute
Écrit le 06.02.2008 

 

Un conducteur a été placé en garde à vue lundi au commissariat de Cergy après avoir emprunté l'autoroute A15 à contresens sur trois kilomètres sous l'emprise de l'alcool, a-t-on appris mardi de source policière.

Le conducteur a pris l'autoroute au niveau d'Herblay (Val-d'Oise). Les policiers ont dû faire ralentir le trafic, puis l'arrêter complètement, pour éviter un accident et interpeller le conducteur qui a été contrôlé avec 1,6 gr d'alcool dans le sang.

Le chauffard roulait alors que son permis avait été annulé par la justice.

Il devrait être déféré mercredi devant le tribunal de Pontoise.

 

********************************************************************

BONNE SEMAINE! BISOUS