Je viens d'aller voir des gens très intelligents, raisonnables et compétant. Y bronchent en boucle. Comme tout le monde. Je peux vous gare en tire que l'on est pas sorti de l'auberge si On compte sur eux.
Les écouter plombe tout.
Ils se noient dans leurs propres mots.
Ils ont la tête dans le trou alors que l'inverse, c'est mieux pour tout le monde.
Y vont être durs à réveiller, à retourner en corps, pas là pas là là.


Nous avons besoin de nous aider.


La prise de conscience de notre ignorance profonde n'est un mal pour personne.
C'est notre égalité à tous dans l'Ordre mondial.

Notre nombre est Lumière.
Nous devons être partout.
De tous les combats.

Penser aux autres sans rien vouloir tirer à soi, c'est pas. Regarder son ennemi, c'est déjà se perdre posait le Char.

C'est à nous de bouger. La terre va crever dans nos caisse~leurres. C'est pas parce que l'On ne connaît rien aux domaines qu'on sait pas quand ilL se trompent. Y nous prennent pour des alpha, de là à bêta, y'a qu'un pas.
Rongo~rongo ! Retournons notre signe, il est Temps.

A nous tous, On a un coeur aux mille raisons.

Il vaut bien plus, il est bien plus sûr que leurs prétentions piramy~dalles
Remettons leurs Vraies Lumières à leur juste proportion : un point dans la nuit.
Nous ne sommes pas différents. Nous l'avons oublié.
Nous ne savons pas demain.
Nous savons ce que nous ne voulons pas qu'il soit.

...

Quand On visite un(e) Matamore de la toile, On ne sait rien de lui.
Personne ne peut juger les allées là qu'ilL a vécu jusqu'à ce pile poil.
Mes poussières d'ici n'en sont-elles pas mille preuves?

3 / Le mieux, c'est de poser ta pomme/miroir avec juste un point . juste pour dire : je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu mon braillement d'âne en + ou en -: c'est toi qui sait. Nos images se sont croisées là pas là pas là là. Bonne route. J'ai rien à ajouter. merci de toi .

Seulement, dans ce monde de bit~ , c'est très difficile et On peut pas toujours se taire. Il nous faut voter grave et vite. On aime le tirant, la langue de la d é m o~c r a t i e !

2 / Alors si tu aimes, de O+ à +infini, tu ajoutes "glop glop"
Matamore, ilL sait mieux que toi l'éclairage.

1 / Si tu aimes pas, de O- à -infini, tu ajoutes "pas glop"
Matamore, ilL sait mieux que toi l'éclairage.

Ca paire~mets de dire sans goutte de sang, c'est subtil et pesant comme une plume. Alors, tu mets ton pif~où?

Prend la pomme d'amour <img src="u1.ipernity.com/11/57/38/4655738.7f41ad1f.t.jpg" alt="" /> et/ou l'adresse valide : quietcomment@free.fr.
Si tu dis autre chose que ces 3là~ de belles pommes de tyr, c'est que tu pousses le bouchon un peu loin, Mau~ice. Lance juste, cheval~y~est !
Ton z'IP idé~fix risque de te rattraper.
C'est pierre d'ici, pour aujourd'hui et pour demain, sLv.



Palabres :

Je voulais faire un blog pour expliquer tout ça au lieu "e~pommachinchose", histoire que le Matamore qui s'en prend une puisse comprendre ce qu'y lui arrive.
On peut aussi le faire venir sur ce lien : http://www.ipernity.com/blog/sculpix/144989
Comme ça c'est fait. J'aime pas faire le kéké.

Je me demandais si je devais pas ôter pomme d'amour de mes blogs et avatars. J'ai un tit chien que j'aime beaucoup par exemple. Egal : vos voeux sont les miens. Je peux me taire aussi ; )))

Aider le monde à voir plus clair avec des pomme d'amour je trouve ça lance l'° cool.
Si y a mieux, je m'y A.range à côté ilL.ico cocoRico, n'en doutez pas.



La question du jour, c'est :
Est-ce que ça veau le clou ?

Que le matamore qui n'a jamais fait l'âne~y~sait me jette la première pomme !





Allons enfants de la pas trie
le jour de gloire est arrivé
Contre nous de la tire à nie
l'Etan d'art sans gland est levé

Entendez vous dans les camps pagnes
mue gire c'est fée rosse solde @
Ils viennent jusque dans vos bras
e-gorger vos fils vos compagns

Aux armes si toYens
formez vos battes à ions
marchons marchons
qu'un sang un pur abreuve nos si On

Liberté liberté chérie...



Faut se dépêcher, ilL sont en train de se sauver sans même faire exprès.
Que nos pommes les rattrapent !
Pas là pas là là
sLv





Pfff ! Malin des tains, comme si j'avions l'oeil partout...