UNE Voix.........;

dringggggggg

je me leve avec lastitude

pas envie de repondre

mais ça insiste..

"allo, c samira"

je ne reconnais pas la voix!!!

"j'ai trouvé ton numero

je suis rentré de France

et je recherche mes amis d'antan"

il me donne meme son nom

mais niet..

alors

il me donne des petits détails...

waw

ça fait 30ans!!!!

ma premiere année de fac!!

et ce n'était pas n'importe qui..

un ami tres cher

un ami trés intime!!!

on a partagé tellement de choses

il m'a meme appris

beaucoup

des choses de la vie!!

c lui d'ailleurs

le premier qui m'a appellé smirnova..

la memoire nous joue de ces tours!!

occulté

au fin fond de mon cerveau!!

pourquoi???

pourtant

il a fallu

quelques phrases

pour que tout me revienne:

la fac

la cité

mes premiers pas dans la vie

mes premieres indignations

contre l'injustice!!

mon engagement embryonnaire..

c d'ailleurs

ce qui nous a doucement eloignés...

mais replonger

dans ce doux passé..

revoir

grace à sa voix

des visages que j'ai tant aimés

reentendre

grace à sa voix

des bribes de ses conversations

enfievrés de ces années là

ou je ne comprenais pas tout

ou je titubais

cherchant à comprendre

moi,l'enfant gatée

qui se confronte à une realité

qu'elle n'a jamais soupçonnée:

discussion

repression arbitraire et irrationnelle..

indignante

qui revulse..

moi qui decouvre alors

que je vivais

dans ungrand mensonge

dans ces vastes villas

octroyées par l'ocp

occultant la souffrance

de ceux qui habitaient à qqs pas de chez moi!!

je ne les voyais meme pas

je me souviens

de la honte que je ressentis alors

je me souviens bien..

alors

j'y allais

avec temerite

sans mure reflexion..

l'atmosphere regnante aidant

ayant pour bagages quelques chansons:

brel,dylan,pink floyd..

et les qqs notions

que j'ai appris dans les livres

que j'ai lu jusqu'alors:

tolstoi,dostovsky,camus,sartre....

je voulus tout savoir

je voulus tout faire..

les foudres ne se firent pas attendre:

la famille d'abord

qui ne comprenait pas

que je passe plus de temps

à lire des bouquins

qui n'etaient pas au programme!!

qui ne comprenait pas

mon changement vestimentaire..

un sentiment de refus

de tout un passé

m'a pris

et c'etait dans le desordre

et c'etait dans la destruction

de tout ce que j'avais été..

je me souviens

et je souris

ils ont du voir

des vertes et pas mures

mes pauvres proches!!!

sur c'etait pas la gde maturité

mais c'etait la gde decouverte

les grandes decouvertes:

palestine,afrique du sud,amerique latine

on lisait tellement

on suivait les revolutionnaires de partout dans le monde

waw

ce que quelques phrases

peuvent reveiller