regardez les bien

ces jeunes étudiants

regardez les dans les yeux

et osez dire

que vous ne feriez rien

pour eux

pour elle..........

regardez les bien:

nos enfants

regardez les bien:

nos jeunes

regardez les bien:

le futur..

oseriez vous

laisser mourir

votre avenir??????

cela fait presque un mois

forcés

par la hargne d'un systéme

non satisfait de les avoir

privé de liberté

s'est acharné sur eux

sur elle

les privant de soins

les privant d'etudes

les dispersant!!!

ce sont là leurs revendications

les laissera-t-on mourir???

signerons-nous des petitions

ecrirons-nous des communiqués

seulement?????????

ne doit-on pas agir

pour que cet assassinat cesse

cette agonie lente

qu'on leur fait subir

en refusant tout dialogue

pourquoi dialogue

pour de si simples revendications??

qui devraient etre automatiques

et evidentes???????

camarades

j'ai peur

que sin on ne bouge pas

plus intensemment que ça

qu'on les perde

et qu'on se perde par

la meme occasion

Le vent de mon pays
souffle, hurle, gronde
sur la terre humide qu’il balaie
il trace des figures
il grave un passé
le mien, le tien, celui de chacun
son bruit me rappelle une symphonie
celle que tu susurrais à mon oreille chaque nuit
Avant, il y a longtemps déjà
aujourd’hui, ce soir, cette nuit
seules les empreintes de la vie
me reviennent à l’esprit et
la pluie tenace, le vent têtu
reviennent comme chaque année
et me ramènent à toi
aussi loin que tu sais
me rappellent encore
que j’ai un corps que j’ai une voix
que j’élève en offrande à toi.

saida menebhi