at/1Mai:la classe ouvriére en colére

un cerceuil

des fleurs rouges

vetu/es de noir...

les ouvrier/s étaient là

en nombre

pour exprimer

leur colére

leur rage..

face à toutes les injustices

qu'il/ells vivent

couronnées

par le dernier crime de casa

lisasfa...

le slogan souvent répété

est "lpatronat moujrimine:les patrons assassins

harkou l3oumal hayine:ont brulé vifs les ouvriers

souloutate mtwatine:les autorites complices

fljarima mchtarkine:ont particpé au crime"

de la sentir

cette colére

contre ces humiliations quotidiennes

cette hogra

cette rage determinée

ce moment d'union..

de symbiose

donne l'espoir

que tout est possible

si tous ces laissés pour compte

ces producteurs de richesse

pouvaient s'unir

choisir leur voie

et crier une fois pour toutes

BASTA

BARAKA

ASSEZ

je ne pouvais me détacher

d'eux/d'elles

leur sincerité

m'a et m'émeut toujours

ces ouvrier/es qui

malgré toutes les trahisons

malgré toutes les divisions

font trembler

quand ils comprennent

que leur seule force

est dans leur union

leur seule force

est de choisr leur camp

déterminer

pour une fois

leur propres interets

en tant que classe....

certes dans le cortége

y avait les fonctionnaires

determinés aussi

à réagir contre

la bouffonnerie"dialogue social"

d'ailleurs une gréve génerale

est prévue le 13 ds la fction publique

certes y avait les autres secteurs

tous enthousiastes

les chomeurs

les ass dh et culturelles..

mais je ne pouvais

ne pas les suivre

ces femmes et ces hommes

qui ne se doutent

peut etre pas

de toute l'étendue de leur force..

ce 1mai

a été sous le signe

de deuil

de colére noire

ce premier Mai

devrait nous redonner

à toutes et à tous

confiance en nous

confiance de notre pouvoir

à changer les choses

si vraiment

on se dépasse

on s'unit

et on décide

qu'on n'a plus rien à perdre

sinon

l'hogra