http://fr.youtube.com/watch?v=cLgZUmbDFo4

adieu l'ami

Adieu le Maitre

adieu...

depuis 15jours

que t'es à l'hopital

tu n'en pouvais plus

tu la fredonnais

"j'arrive"

je ne disais rien..

je ne pouvais rien dire..

"mais qu'est ce que j'aurai bien aimé

encore une fois"

t'ecouter

regarder ces si belles rides

ce regard presque narquois

ces anlyses si profondes

cette chaleur

presque inhumaine

qui faisait

quec'était toi

qui me remontait le moral

à chaque fois que je venais...

je suis là

hebetée

sur que je savais cette fin

proche

tu me disais meme

"mais que veut une personne

apres ce long chemin

vous etes là

mes petits enfants

et leurs enfants

il est temps que je parte"

je ferme mes yeux

et je te vois

nous racontant

ces blagues

si locales

qu'intraduisibles

sur jha et ses peripeties..

nous parler de casa

pendant le colonialisme

les humiliations quotidiennes

les jeunes resistants

les dispersions

les magouilles du makhzen

dés avant"l'independance"

t'etais mon maitre

qui m'apprenait

monpays

qui m'apprenait

la vie..

une semaine dejà

que tu refusais de t'alimenter

tu n'en pouvais plus

toi,le patriarche

d'etre reduit à l'etat de dependance

c'est ça qui t'a tué..

à la fin

tu nous regardais

sans pouvoir parler

de ce regard

si tendre

avec un zest d'ironie...

je less entends pleurer

je les entends se lamenter

moi

je suis là

je griffonne

comme tjs

tu aimais lire

mes coups de geule

sur les bouts de papier

dispersés ça et là

quan on n'avait pas encore d'ordi

qui lui

ne t'a rien inspiré..

tu me disais un stylo

il marche tout le temps..

je griffonne

on attendant

que le reste de la famille s'amene

je griffonne

comme si je te parlais

comme si tu étais là

avec moi

souriant de mes querelles

continuelles jadis

avec le reste de la famille..

ça t'amusait

ça te faisait rire

et tu me tapotais l'épaule

avec ce clin d'oeil

"ça passera"

et c'est passé

on a fini

par s'accepter

avec nos differences..

ce long chemin parcouru ensemble

si enrichissant

en connaissance

en emotion

pourrais-je le continuer??

chaque depart

de ceux qu'on aime

prend une partie

de nous

grand pere

ba sidi

à bientot

je vais les rejoindre

pour qu'on t'emmene ensemble

au bled

ou tu veux dormir

pour toujours