"pleure o pays bien aimé"........;

15 ans

un peu plus

maquillée à outrance

dans le hall d'un hotel..

et pas n'importe quel hotel!!

j'y étais pour un seminaire

-on les fait dans des hotels daba

pour vous dire

combien on s'eloigne....-

à discuter avec un vieillard

qui aurait l'age de son pere ou gd pere..

un rire sonore,bruyant..

buvant des coupes de je ne sais quel alcool

à son age!!!

-pour vous dire l'hypocrisie qui regne!!

parait que l'alcool est interdit aux musulmans

-religion officielle-

mais on le trouve partout

et le pays ne peut s'en "debarasser"

puisqu'il le produit-

bref revenons à notre heune fille..

le garçon de l'hotel

qui,par chance,est du meme syndicat ke moi

m'explique,en suivant mon regard

que c'est monnaie courante

le petro-dollar

trés "sur les regles" chez lui

les femmes là-bas portent le niqab

se permet tous les"plaisirs"chez nous!!!

pauvreté,et surtout

mentalité de cette époque

ou tout ce qui compte

c un portemonnaie plein..

du bakchich

et tout le monde est à genoux

pour servir..

des villas somptueuses

dans des quartiers huppés

ou on emmene des jeunes filles

pour que le gros baril de petrole

fasse son choix

comme un supermarché?

non,pire..

parait meme que daba

on les envoie les filles

un peu partout

avec des passeports ou c ecrit"artiste"

naima m'avait parlé du scandale

à l'aeroport de dams

lors de la derniere guerre du liban

quand on a emmené2 cars

de marocaines

pour les rapatrier

travaillant dans les bars

et autre chose

au vu et au su de tous

filles exploitées

filles humiliées

filles meprisées!!!!!

et comble d'ironie/sanglots

c que tout le monde sait

et pourtant tout le monde

joue les puritains

en general

elles viennent des quartiers populaires

amadouent leurs familles

par du fric

ces familles qui ferment les yeux

sur le desespoir

de leurs filles

pour "ameliorer "leur condition de vie!!!!!

je la regarde

je nous regarde

dans cet hotel luxueux

discutant la condition des femmes

sans oser de parler d'elle

de parler d'elles

car elles sont nombreuses

ces femmes/objets

qu'on consomme

qu'on frappe

qu'on jette

qu'on juge

ces femmes qui font l'affaire

de beaucoup

car on parle meme d'industrie

je la regarde

je vois en elle

l'image parfaite

de ce que veut faire de nous ce systeme

qui ne pense qu'à vendre:

des objets

des"ressources"

pour..........