POLITICIEN  LA POLITIQUE DANS LE BAS MONDE

 

             DE BAS VERS LE HAUT
 
 
Pour des gogos, voilà pour qui ils nous prennent. De la populace. La notion de clivage politique, d'opposition n'est plus qu'une gigantesque supercherie. Elle permet de tenir en haleine des millions de concitoyens, pas très cons pourtant, qui se croient participer à la naissance d'une vraie démocratie. Voilà donc, pour appuyer nos dires, un discours illustrant la surenchère à laquelle participent théâtralement nos politiques, se faisant l'écho magistral de nos illusions populaires.
 
 
Voilà un discours politique qui ne dit pas la même chose selon le sens dans lequel on le lit.
 
A lire de haut en bas d'abord :
 
« Nous accomplissons ce que nous promettons. Seuls les imbéciles peuvent croire que nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous: l'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que l'on puisse continuer à gouverner avec les ruses de la vieille politique.
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour qu'il soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influence.
Nous ne permettrons d'aucune façon que nos enfants meurent de faim.
Nous accomplirons nos desseins même si les réserves économiques se vident complètement.
Nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que vous aurez compris qu'à partir de maintenant, nous sommes avec les partis de la coalition, avec le programme du Président.
 
 
A lire maintenant de bas en haut... en commençant par la dernière ligne et en remontant jusqu'au début. C'est... surprenant.
 
Un Anonyme Tier-mondiste