La Règle ou le Principe le plus général est que le Thème doit garantir la Référence de près ou de loin du Sujet au Brésil._

Une ICÔNE, en terme de carnaval brésilien c'est,

Toute représentation physique (ou abstraite), symbolique et convenue. (Ex : Groupe de sambistes en tenue uniforme, Char avec des personnages-personnes physiques ou statues et des objets, Déguisement collectifs recherchant un effet coloré de groupe, Chorégraphies d'ensembles significatives)...

C'est parfois très subtile, peu concret...

Représentation d'une Entité elle même Physique ou conceptuelle...

Représentation nécessaires et utiles à l'interprétation ou à la compréhension d'un Thème.

C'est une notion diffuse très difficile à appréhender et à rapporter à la réalité des déterminants brésiliens.

Il m'a fallu pas mal de temps pour la cerner.

Ils le disent eux même là bas et avec raison, "parece dificil mais nao é...!", traduisez! Cela paraît difficile mais ne l'est pas...

Peut-être pour eux les brésiliens, mais pas pour un étranger qui y est confronté pour la première fois ou quelques rares fois!

Voici ces ICÔNES qui sont en même temps des CRITERES de jugement d'un défilé, leur descri
ption détaillée avec leur valeur symbolique correspondante.

Certaines sont plus faciles à circonscrire que les autres...

I - La "Bateria" (c'est un GROUPE) est l'Icône-Critère Rythme. La pièce maîtresse de l'école de samba; elle peut compter jusqu'à 500 "Ritmistas". Un groupe d'excellence,car ses membres sont triés pour leurs qualités instrumentales et à la charge de l'école pour l'instrument et la tenue.

C'est une expérience inoubliable que de les voir passer devant soi au cours d'un défilé car la puissance des percussions frappe au coeur, à se demander comment ils font pour tenir longtemps dans un choc sonore aussi puissant.

Voici un exemple de prestation montrant que la Samba c'est d'abord du Rythme...

Quelques roulades de ces virtuoses de la Batterie!





II - La "Samba-Enredo" (c'est un style de MUSIQUE) est l'Icône Musique du carnaval (ou la Samba de Thème tout simplement).

Obligatoirement une Samba, un genre musical né avec le Carnaval et pour le Carnaval depuis trois cents ans, qui s'est développé et affirmé avec lui.

La Samba Thème est une recomposition originale de chaque année, dans chaque école et en plusieurs exemplaires concurrents, pour coller au Thème choisi de l'année qui l'inspire. On en désigne une pour le défilé de l'année dans le bouquet et par concours interne à l'école de samba. Les rejetées sont archivées pour peut être reservir une autre année éventuellement!

En voilà une, celle de BeijaFlor du Groupe Spécial choisie pour l'année 2009.

Elle mélange rythme et musique, montrant que la Samba c'est aussi, après le Rythme, et pour beaucoup, de la Musique...


La Samba de Thème a un mentor-interprète, une Icône-physique-Chanteur appellé "Puxador de Samba", un contractuel qui prête sa voix de stentor au service du défilé d'une école donnée pour la saison. Un marathonnien de la voix qui peut tenir le chant pendant plus d'une heure chrono que dure le défilé sans faiblir avec le soutient tout de même de 4 à 5 accesseurs qui l'encadrent au cas où... !

III - L'"Harmonia" (c'est la PERCEPTION AUDIO-VISUELLE du défilé) est l'Icône-Critère Harmonies Globales et des Equilibres entre l'Audio et le Visuels, entre Thème-Rythme-Musique de Samba, entre Groupes déguisés-Chars aménagés et Thème-Rythme-Musique de Samba... etc;

L'Harmonia, c'est l'impression globale de symphonie parachevée que tout Défilé doit donner aux yeux et aux oreilles de celui (anonyme ou Juré) qui écoute et regarde...

Elle a pour composante visuelle le Conjunto, ou Cohérence Visuelle d'Ensemble ( en fait le Ressenti du spectateur, une vraie affaire de spécialiste!);

La Règle ici est de plaire aux yeux et aux oreilles du Public tout simplement!

IV - L' "Evolução" (c'est la CHRONO du PASSAGE) est l'Icône-Critère Temps de Passage.

Facile à concevoir, elle veut dire que toute l'école doit clôturer son défilé dans le délai de temps imparti, de 60 à 90 minutes selon le Règlement de la LIESA (Liga Independente Das Escuelas De Samba)...

Une règle de Chronométrage très stricte, qui s'impose logiquement vu le nombre élevé des écoles de samba au programme et les effectifs chaque fois très important des sambistes participants.

Elle est rigoureusement sanctionnée par une perte sèche de points au décompte final!

La Règle ici est de satisfaire l'exigence de ne pas lasser le Public ni encombrer le Sambadrome; il y a les autres écoles derrière!

V - L'"Enredo" (c'est le SUJET ou THEME du défilé) est l'Icône-Critère-Scénario du Thème.

Il faut avoir lu le synopsis à l'avance pour suivre de près et bien comprendre ce qui se passe sur la piste. Ce que veut dire ou sugérer le Carnavalesco.

Important : c'est là qu'intervient la "Règle majeure du Sujet de Thème, qui (Historique, Géographique, Socio-Economique ou même de contestation Politique), doit toujours refléter ou faire référence de près ou de loin au Brésil.

Cette exigence est fondamentale.

Elle garantit la moyenne dans les notes au Concours

Elle me conforte dans l'idée que le Carnaval est et restera une véritable Chanson de Geste pour ce pays.

Elle confère à chaque Thème-Scénario une valeur d'Article Encyclopédique, c'est à dire un écrit illustrant l'une ou l'autre des spécificités du Brésil.

C'est une véritable Référence; et si l'on s'amusait à les regrouper en un seul et unique volume, tous les textes de Thèmes successifs, de toutes les écoles de samba du pays, secrétés au fil des années et des Carnavals, on aurait une véritable encyclopédie du Brésil.

Elle se résume bien par la formule lapidaire très brésilienne qui dit de"Cair no Samba"...

...pour tout ce qui devient sujet de Thème donc paroles de Samba de Carnaval, car, au pays de la Samba qu'est le Brésil, en effet, tout finit un jour fatalement par ce truchement...

par tomber en Carnaval.

La Règle ici a pour but d'affirmer et de réaffirmer les Réalités du Brésil dans et en face du Monde!

VI - Le "Conjunto" (c'est la VISION d'ENSEMBLE de TOUTE l'ECOLE réunie sur la PISTE du Sambadrome) est l'Icône-Critère de Cohérence Visuelle, (une composante de l'Harmonia on l'a vu).

C'est le le témoin d'un Défilé sans Ruptures (ou " Buracos") de la Continuité entre les Groupes qui progressent, ou entre les Chars Allégoriques et les Groupes.

Pour Public averti! Il faut être averti et bien placé pour le voir, car c'est strictement visuel et se voit bien dans les photo-reportages des journaux et à la Télé par des caméras spécialement bien placées pour cet effet.

Le Conjunto, c'est, l'espace d'un instant, un Moment Suprême, quand l'école de samba embouteille de façon calculée tout le Sambadrome, comme prévu... Elle doit donner à voir alors toute l'oeuvre du Maestro dans son entier, bien étalée comme un Canevas Géant en Relief sur tout le Sambadrome, et montrant une belle conjugaison entre eux des différents blocs, comme un Patchwork Gigantesque juxtaposant les couleurs des différentes pièces engagées (les Groupes déguisés et les Chars du cortège)... Instant suprême très bref de 5 à 10 minutes environ, où 3000 à 5000 sambistes de l'école se retrouvent tous rassemblés sur la piste, depuis l'Aire de Concentration à l'entrée, jusqu'à l'Aire de Dispersion à la sortie Place de l'Apothéose 800 mètres en aval... Un instantané sublime et très recherché du Défilé, perceptible à l'oeil exercé des Jurés qui le guettent pour le juger et des véritables connaisseurs!... Puis les Sambistes, dans leurs Groupes et sur les Chars qui se remettent à avancer, commencent à sortir... C'est le début du reflux progressif qui ira decrescendo jusquà la fin du défilé, marqué par la sortie de piste du dernier des Sambistes!) Voici des images de ce grand sommet qu'est le Conjunto ?


La Règle ici est de Montrer l'Oeuvre du Maître dans son entier, le Canevas parachevé du Carnavalesco dans son intégralité, comme couché sur le plan horizontal Sambadrome!

VII - Les "Alegorias e Adereços" (c'est les CHARS & DECORS de chars) sont l'Icône-Critère Allégorie (Alegoria).

Ici, le Char est un "mot-clé" qui plus que le groupe de personnes campe toujours une Idée Forte du Thème ( et la rend plus facile à comprendre si l'on connaît assez bien l'idée du Thème!).

Ainsi, il y a les Chars de Thème (laissés de composition libres) utiles à la démonstration du Carnavalesco.

Le Char d'Ouverture, un cas particulier de char de thème (il est imposé comme elément introductif) pour présenter les Personnages importants du Scénario qu'il se charge de transporter pour bien les mettre en évidence. C'est pour la forme.

Par les Chars de Thème, le Carnavalesco a toute latitude pour illustrer son sujet sur le fond.

Le "Char d'Ouverture", comme son nom l'indique, ouvre donc le défilé en tête précédé de la "Commission de Front" et qui elle représente les symboles les plus importants du Thème. C'est toujours le plus grandiose des Chars du défilé à l'image de celui ci au-dessus...

La Règle ici c'est d'être représentatif et Pertinent.

Une remarque: toutes les images de cet article sont à regarder en grand format pour bien en voir tous les détails, ici les "Destaques" perdus dans les frondaisons de ce "Char de Thème touffu... allégorique". Il y a toujours du monde sur les Chars de Thème, personnes physiques ou statues représentatives utiles au sujet d'où leur vient la qualification de Chars "Allégoriques"...

VIII - Les "Fantasias" (c'est les DEGUISEMENTS) l'Icône-Critère Déguisements pour les effets de couleurs de masse.

Les Fantasias dans leur ensemble sont aussi des "mots-clé" qui soutiennent les Idées Fortes du Thème.

Facile à interpreter si l'on connaît un peu le Thème et que l'on possède quelques notions de stylisme, d'Histoire et de Géographie, etc...!!! Autrement... on risque de planer!!!

La Règle la Pertinence des Déguisements au regard du Thème

"Fantasias" veut dire Déguisements

Le Carnavalesco "cause" donc avec les Groupes de Thème "fantasiés" selon le style et les couleurs que lui inspirent le scénario ainsi qu'avec les Chars décorés aux couleurs et meublés de Sambistes jouant les Personnages significatifs.

Il jongle et module avec les Styles et les Couleurs des Déguisements.

Il recours en cas de besoin à des Chorégraphies et des Mimes imposés à ces Groupes.

Il Maquille les Visages des Destaques à pied ou juchés sur les Chars ou leur fait porter des Masques pour suggérer tout ce qu'il désire, Personnages, Caractères ou Créatures imaginaires démonstratis plus au moins drôles ou terrifiants...

IX - La "Commissão de Frente" (c'est la CARTE de VISITE ) est l'Icône-Critère de Présentation Thématique. La Commission de Front sert de "mot-clé" carte d'Introduction au Thème du Défilé, placée juste devant le Char d'Ouverture qui elle Présente l'essentiel du Thème.

Commission de Front et Chars d'Ouverture doivent être très lisibles!

Ici, par exemple les parapluies de danse évoquent à eux seul le Frevo, ou musique du folclore musical roi du Carnaval régional comme la Samba à Rio!

La Règle est de bien suggerer le Thème!

X - Les "Mestre-Sala e Porta-Bandeira" (c'est le COUPLE-MESSAGER de BIENVENUE) est l'Icône-Critère d'accueil et symbole de Convivialité du carnaval :

.. le "Mestre Sala" l'
Icône-Critère-Grand Maître de Cérémonie et Grand Hôte des spectateurs au défilé qui sont ses invités.

Facile à reconnaître dans sa tenue exhubérante, il salue le Public, il a le geste précieux et l'élégance noble; c'est le Seigneur de ces lieux!

.. la "Porta-Bandeira" (c'est la PORTE-BANNIERE de l'ECOLE) l'Icône-Critère Présentation de la Bannière de l'école de samba.

Elle forme toujours la paire avec son compagnon de Mestre Sala et avance toujours de façon particulière en tourbillonnant avec son Drapeau pour mieux le présenter.

La chute est rédhibitoire sur la note de points;

La charge est héréditaire et transmissible de mère en fille!

La Règle ici est de donner un Beau Message d'Accueil et de Bienvenue aux Invités, le Public et de présenter le drapeau de l'école de samba.

Ce Couple magnifique et mythique est inséparable.

Leurs évolutions sont toujours très spectaculaires et très applaudies

10 ICÔNES, 10 RITERES de jugement notés de 1 à 10 de la part de 9 Jurés-Icônes répartis en trois groupes de trois tout le long du parcours du Sambadrome.

Chaque Jurés-Icônes aussi attribuant une seule note à chacun des 10 Critères-Icônes sus-cités.

Le Défilé des écoles de Samba est un donc un Concours âprement disputé. On l'ignore totalement, ça, en dehors du Brésil!


Le Public reste néammoins le Juge "Suprême", qui au-delà des jurés peut s'exprimer haut et fort, et en choeur, au cours du défilé, pour dire sa désapprobation ou manifester sa joie au passage des Groupes ou des Chars qu'il plébiscite! Sous toutes réserves biensûr de l'avis décisif des spécialistes que sont ces Jurés...


Il y a des Groupes Icônes présents qui ne sont pas objets de jugement. Ils jouent un rôle plus ou moins honorifique...

Les "Bahianas" (GROUPE-TEMOIN), Icône Imposé car Rappel et Témoin de l'Origine Bahianaise du Carnaval (faciles à reconnaître car très spectaculaires, elles avancent bien alignées et en tournant sans arrêt sur elles mêmes comme autant de toupies pour mieux exhiber leur belle grande robe-corolle de femmes de Bahia! C'est toujours un immense plaisir que de voir passer ces 200 à 300 femmes matures évoluant en rangs parfaits comme à la parade malgré leur nombre, les conditions athmosphériques parfois pénibles (chaleur ou pluie) et leurs riches tenues réputées lourdes à porter par tous les temps sur les 800 longs mètres du parcours;

La Règle ici est de Faire un Rappel le plus plaisant possible des Origines du Carnaval dans une tenue imposée!


Ala des "Compositores" (GROUPE HONORIFIQUE) (Aile des Compositeurs), Icône Groupe Facultatif des Concepteurs du Thèmes (Enredo)-Compositeurs de la Samba de Thème (Samba Enredo) (assez facile à reconnaître en tenues d'officiels!);

Pour dire, c'est nous les Créateur de cette Samba et de ce Thème!

Ala des "Senatores" ou "Velha Guarda" (GROUPE HONORIFIQUE) (Aile des Sénateurs ou Vielle Garde) Icône des Dinosaures-Retraités gardiens de la Tradition de l'école de samba ("facile à reconnaître!");

Ils disent, nous somme la Mémoire encore Vivante de l'école !

Ala "Mirim" (GROUPE-JEUNESSE), l'Icône de la Transmission du savoir faire, avec un Groupe d'Enfants de 5 à 13 ans, le passage de témoin Carnavalesque est assuré...

Pour dire, nous seront prêts à prendre le Relais!


J'allais les oublier... Quel dommage serait-ce ?!!!

Les "Passistas" ou Passistes, (GROUPE-DANSEURS) l'Icône du Divertissement, de l'Improvisation et de la Samba-Danse pour montrer que la Samba, après le Rythme, la Musique, c'est aussi et enfin de la DANSE.

Groupes mixtes de 3 à 10 individus, on peut les voir bouger à tous les niveaux du Défilé, devant un Char, entre deux Alas ou Groupe à Thème.

Au devant de la Batterie, on place plutôt des jeunes femmes, belles, très belles, des gagnantes de concours de Muses de Carnaval, des demoiselles du beau monde des arts ou même une personalité féminine par exemple du Journalisme, des Lettres ou de la Culture. Elles portent alors le titre pompeux de Reines ("Reinas") ou Marraines de Batterie ("Madrinhas de Bateria")...

Beauté, fitness et "Samba no pé" (samba danse)...

Leur rôle ?

Faire rêver, être beaux ou belles,

et danser la Samba (comme des dieux) pour distraire le Public des rigueurs du laguage codé des Groupes et des Chars à Thèmes.

Une très importante mission! Ce sont eux (ces "dieux et déesses" Passistes) qui ont capté au premier abord mon attention, à l'époque de mes débuts où je ne comprenais encore rien à rien de ce qui se passait...

Madrinhas de Bateria...

Les Passistes sont là pour nous dire,

"si les Alas et les Chars de Thème vous ennuient par ce que n'est pas toujours facile à interpreter donc à comprendre, alors,

Regardez nous et Dansez avec nous, nous sommes les Dépositaires de la Samba!"



Avec ça, pour survoler les Passes de la Samba...

Libres ou Imposées, toutes ces Icônes (Groupe et Chars de Thèmes), sont sous la houlette unique d'un Maestro, le CARNAVALESCO, ou Metteur en Scène, (INDIVIDU) l'Icône Suprême de l'Organisation du Défilé, celui à qui vont tous les horions ou tous les vivas! Un artiste solitaire, un contractuel éjectable, qui est jugé sur la Lisibilité de son Défilé, sur la Pertinence de ses Fantasias et de ses Allégories, sur la Beauté et l'expressivité de ses Mimes et Chorégraphies imposées, sur la Représentativité, vu le scénario, de ses Groupes et ses Chars de Thème ...

Gérant de 3000 à 5000 sambistes, comme une vulgaire troupe d'acteurs, il a 60 à 90 minutes au plus pour faire ses preuves, après toute une année de préparation... estimée suffisante pour réussir à arracher le titre suprême.

Le Public crie alors quand c'est bon, exprimant sans réserve sa joie... "é Campea, é Campea!". C'est le Champion! C'est le Champion!

Sous réserve de la décision finale du collège des Jurés...

Une Performance toujours très difficile et exceptionnelle à réaliser, vu la complexité des paramètres à gérer et à maîtriser et avec en face, la concurence acharnée des autres Maestros!


Au terme de cette étude sur un sujet complexe et passionnant, est-il encore besoin de dire que le Carnaval brésilien est une affaire très riche aux racines socio-historiques profondes, un puissant ciment à la cohésion de la disparité du peuple brésilien.

Je m'inscris donc en faux contre toutes les affirmations d'une certaine presse internationale qui a toujours tendance à banaliser l'évènement comme une extravagance inutilement couteuse pour un pays dépeint comme majoritairement pauvre. Comme si la "Pauvreté" devait interdire tout droit au plaisir pour le pauvre.

Cette presse ignore totalement un des aspects très positif de la question. Le Carnaval au brésil par son ampleur a suscité toute une Industrie du Carnaval et de la Samba et une main d'oeuvre travaillant à l'année et à plein temps pour répondre aux besoins réguliers et constants en accessoires des carnavaliers.

Ne parlons même pas du flux touristique et ponctuel majeur à l'échelle du grand Brésil généré par les festivités qui s'étendent bien au delà des Carnavals de Rio, de Sao Paulo et de Salvador de Bahia. Un apport annuel substanciel pour toute l'économie continentale déjà.

En plus de cela, le Carnaval va suggèrer aux visiteurs des festivités bien d'autres destinations plus grandioses encore comme l'Amazonie, les Chutes d'Iguaçu, Brazilia, le Pantanal, le Nordeste avec ses plages, le grand sud avec ses vins et sa bonne viande... pour ne citer que celles là, j'en passe et des meilleures. Il faudra y aller pour avoir tout le panorama qui donne l'envie de revenir encore et encore là-bas... comme cela s'est passé pour moi il y a plus de 15 ans déjà!

Roger.

Le fou de ce carnaval de la Samba et de ce beau pays!