Apres avoir passe une journee a Mui Ne - la ville balneaire "club med cocotiers" qui a relegue son petit village de pecheurs en musee des traditions vietnamiennes - on arrive dans la capitale du Vietnam, Ho Chi Min Ville (ou Saigon), dotee de 8,5 millions d'habitants.

Dans un tumulte de klaxson et de pollution, cette ville recele tous les paradoxes du Vietnam. De longues avenues bordees de boutiques pimpantes et chics a l'ímage du Marais a Paris cotoient les gargouilles de coin de rues... transition qui laissera vite place au tout rutilant des canons marketings bien de chez nous. L'Ame de Saigon a les yeux rivee sur les dragons d'Ásie (Japon, Chine et Thailande), et ce Tigre veut aussi la part du Lion.

Ici, tout va tres vite, ca grouille comme dans une fourmilliere et mieux vaut regarder a 3 fois avant de traverser une rue. Les sens interdit et les feux sont fait ici pour la deco et les vietnamiens qui vont toujours a l'essentiel sont visiblement presses de faire fortune dans cette enclave d'ou toute reussite doit sa naissance.

Il est amusant de voir a quel point le Vietnam de demain brille deja a Saigon, dans un melange de strass et paillettes tout sourire et pret a rendre service, d'architecture style annee trente combine avec les dernieres evolutions post-modernistes europeennes.

Ce n'est certes pas la ville qui retiendra toute notre attention, mais c'est son melange des genres avant- gardiste qui prefigure l'avenir de ce nouveau colosse d'asie.