Pas de chichis ici, on a l'impression que tout le monde se connait : 3,5 millions d'habitants se partagent cette ville polluee par les klaxson et des scooters mal regles. Tout se passe dans la rue, par terre et au milieux des dechets quand le sol n'est pas encore balaye.

Le centre ville historique est perverti par le tourisme et pour la premiere fois, nous avons l'impression d'etre dans un "happy business" pour touristes que nous croisons tous les 15 m alors que nous sommes actuellement en basse saison. Les hotels et agences de tour operateurs s'entassent pele-mele comme des marchands de gadgets sur une braderie de chiffoniers.

Globalement, les Vietnamiens sont tres souriants et sympatiques exceptes quelques aigris et on les comprend : la plupart se sont deja largement inities aux joies des bourses deliees occidentales et il faut constamment negocier ce qu'on achete sans oublier de recompter sa monnaie. Certes, ils ne sont pas aussi Faux et menteurs que les chinois qui ont la palme dans ce domaine (meme apres d'apres negociations, il faut encore donner l'appoint au risque de ne pas revoir sa monnaie...), mais on decouvre souvent avec amusement qu'il manque un petit billet de 0,5 euro. Commerce oblige, ils sont souvent insistant, mais renoncent avec le sourire contrairement aux chinois... C'est qu'on est a bonne ecole maintenant !

Meme si le vol existe et que les scooters doivent toujours etre laisses a un gardien de parking, il ne semble pas y avoir de grand banditisme comme on a pu le constater en entrant dans les bijouteries pour faire du change ou les liasses de billets de 100 dollars grosses comme des avant bras et des boites de bijous en or s'echangent de mains en mains comme des pommes chez l'agriculteur, sans vigil arme et sans filet (pas de vitre de separation, tout est a portee de main...)

La monnaie ici ne vaut rien, les billets de 100.000 Dong qui sont les plus importants valent a peine plus de 4 euros. De toute facon, la vie ne coute presque rien ici pour peu qu'on evite les pieges a touristes les plus grossiers qui arborent leur fieres enseignes dans les rues les plus en vues. 30ct d'euros pour une biere au bord d'un des tres nombreux lacs. 0,5 a 2 euros pour un resto ; 5 a 8 euros pour une chambre double deux etoiles luxe ; 3 euros pour la location d'un scooter 100 cm cube pour la journee ; 15ct d'euro l'heure d'internet...bref, c'est facile de se faire plaisir...

On a le sentiment que le systeme administratif en est encore a ses balbutiements. Depuis hier, le port du casque est obligatoire alors que la circulation ressemble a un Far West automobile ou le plus dangereux fait sa loi ... les feux n'etant ici que pour le decor. Traverser une rue, c'est eviter des balles qui nous frolent de part et d'autre... alors on force et ca passe ! La seule loi est l'anticipation et le rapport de force ou les plus fort sont souvent armes des meilleurs klaxson, ce qui donne a la ville une ambiance de mariage. Toute la ville semble en fete permanente....au grand daim de ceux qui veulent dormir !

La vie ici n'a pas beaucoup de valeur : les eclopes et autres hommes tronc deambulent dans les rues a la recherche d'un touriste genereux, et les morts sur les routes se croisent a chaque trajet de plus de 100km ! Hier encore, on a croise notre bus du trajet "alle" couche dans le fosse (la navette qui traverse l'Ile de la baie de halong) et nous avons du dormir a l'hotel au lieu de dormir dans le bateau car il avait coule la nuit d'avant (eperonne par un bateau de pecheur dans le brouillard... 3 Coreens morts et deux Europeens qu'on nous dit...). Bref, on m'en mene pas large quand notre bus fait la course pour doubler les camions dans les virages...

Question sanitaire, la premiere impression passe par le nez et on vous passe les commentaires sur le reste. On n'ose donc pas trop reflechir sur le niveau d'hygienne qui regne dans les cuisines et autres arrieres salles des restaurants... on a eu notre premiere tourista hier. Pourtant, la nourriture ici est variee, delicieuse avec de nombreuses sortes de fuits et legumes que nous ne connaissons pas en Europe ou que de nom comme le fameux Durian, ce fruit a l'odeur de viande pourrie mais qui a un gout exquis a l'image de la banane plantin une fois cuisinee...

L'architecture a conservee de beaux restes de la periode coloniale, meme si nombre d'entre eux sont dans de piteux etats. On voit ca et la des renovations ou de nouveaux immeubles qui pointent autour des tres nombreux lacs de cette belle ville. d'ici 20 ans, Hanoi deviendra certainement un lieu de vie tres couru. En attendant, elle reste essentiellement une plate forme geante pour touristes en transit, et baigne dans une ambiance joyeuse mais dense et bruyante.