Avant meme l'arrivee a Macao, on goute deja l'etat d'esprit de ses habitants dans la salle d'attente du Ferry ou Rachel a droit a une seance photo endiablee avec un groupe de Macannais dechaines par l'opportunitee de se faire prendre en photo avec une Europeenne... les Femmes en ayant egalement profite avec l'Europeen.

0,5 millions de personnes, c'est un grand village avec un centre ville liliputien qu'on parcourt en moins d'une heure. Dans ces rues adorables au charme portugais, verstiges d'un colonialisme improvise, c'est presque le couvre feu apres 18h... on reste malheureusement sur notre faim.

Cette ville au passe sulfureux regorge de petites rues pittoresques ou le linge pendouille sur des balcons genereux de plantes et autres effets personnels. Les habitatioons et les batiments sont vetustes, a l'image de l'Espagne ou du Portugal...d'il y a 20 ans. Mais ce grand village recele encore de beaux restes, restaure a grands frais par la presidence portugaise avant la restitution de ce bout de terrain a sa mere patrie la Chine en 1999. On en a d'ailleur meme pas entendu parle contrairement a la restitution de Hong-kong.

De nombreux monuments temoins du passe portugais egaient la ville, jusqu'aux canons du fort tres bien conserve (voir photo). Le nom des rues est encore ecris en Portugais et la plupart des indications sont ecrites en Portugais, on peut donc tres facilement comprendre pour peu qu'on connaisse un peu l'espagnol.

Les Macannais sont tres vivant, ce sont des latins avec le coeur sur la main. Ils sont rieurs, joueurs, roublard, bordeliques et indisciplines a souhait> On dirait des enfants qui ne veulent pas grandir... et on a plutot envie de les appeler des "Macaronis".

La grande majorite sont pauvres, malgre le niveau de vie eleve ici a cause du tourisme provenant des 7millions de Hong-kongais qui vivent a 1h de ferry seulement. 90% de la ville est faite de maisons ou immeubles de 3 a 5 etages sales, prets a s'ecrouler au premier typhon, et les 10% restant sont les Casinos avec leurs hotels, complexes neufs clinquants gigantissimes qui donnent a la ville une ambiance douce et sucree pour nantis en mal de jeux d'argent.

Comme a Las vegas, la plupart des casinos proposent des spectacles de qualite gratuits ou des animations comme ces symphonies faites avec des jets d'eau (voir videos), un contraste spectaculaire avec les quartiers si pauvres et les filles qui trainent dans leurs rues a la recherche d'un touriste pour une viree nocturne.

Une ville qui finalement nous laisse un gout de mascarade, malgre son potentiel formidable, les crocs des societes de casinos ayant mis pour longtemps une empreinte dont la ville aura du mal a se defaire (voir photo des projet pharaoniques des futurs casinos)