10 Millions d'hab., 20 ans d'avance sur Paris dans de tres nombreux domaines (sauf pour les greves et le bordel, on reste les meilleurs...), de l'espace, le metro partout, des rues propres et calmes, pas de pollution apparente, une ville qui fait rever par son cote humain et son confort de vie.

Dans de tres nombreuses boutiques et commerces, le standing des produits presentes donne l'impression d'une filiale de Cartier ou Hermes, meme les Gateaux secs ou de simples pommes se vendent parfois comme des bijoux (voir Photos) et ca nous fait mal au ventre d'acheter un petit beigne qui sera emballe dans 5 contenants differents jusqu'au sac plastique pour repartir avec.

Cote technologique, ce sont les rois des gadgets en tout genre et de l'hygienne totale....ca nous fait des salle de bains qui ressemblent a des cabines de cosmonautes et des W.C. pour infirme cul de jatte grabataire avec ses sieges chauffants, tablier protecteur, jet multiple au choix pour les fesses et Papier Q qui chante, on aimerait bien l'avoir pour les lendemains celui-la....

Les Japonais sont des gens calmes (tres), et tout ici est tellement calme qu'on se croirait a la campagne ou dans une ville de province en plein coeur de Tokyo. La politesse est ici de rigueur et les gens sont limite precieux. La plupart parlent couramment l'anglais, sont serviable comme des majordome et souvent elegant a l'image de leur marques (kookai, shisheido, kenzo....) qui ont envahi nos pres requis depuis longtemps.

La couleur gagnante est le noir, il incarne discretion et conformisme. Associe aux costumes 3 pieces portes par les hommes, on se croirait un peu partout dans Tokyo pres de la sortie d'une banque ou d'une convention pour hommes d'affaire, c'est la premiere fois qu'on se sent aussi decale avec nos tenues de routard.

Ici donc, tout doit rentrer dans le moule, pas d'agressivite, pas de demonstration en public, des serveurs qui se mettent presque a genoux quand on rentre ou sort des magasins avec leur courbettes et leurs sourires mielleux a faire degouliner une gauffre, le Japonais cultive a l'extreme le raffinement British. Ce qui ne lui permet pas d'exister en tant qu'individu, seul la collectivite lui confere une place. Les emotions personnelles semblent mises au credit des phantasmes.

Comme consequence, on a la surenchere au travail pour servir d'exemple, certains ne prennent meme pas les vacances autorisees annuelles car c'est mal vu, vous y croyez vous ? D'autres nombreux passent leur temps a dormir dans les transports, d'autres encore developpent des TOC comme celui qu'on a vu dans le metro fermer et ouvrir le claper de son telephone 50 fois de suite. D'autres encore sombrent dans l'alcool et tiennent a peine assis dans les transports, et nombreux sont ceux qui ont les yeux rives sur leur telephone portable a la recherche d'une information improbable sur un quelconque site internet pour gagner un peu de temps (car ils ont tous internet sur leur mobile ici) D'autre encore s'adonnent aux tres nombreux casinos assourdissant et hypnotisant qui tronent dans tous les quartiers de Tokyo, une vraie plaie nationale ici un peu comme la drogue chez nous (voir Photos).

Cote Phantasmes, ils ont ici les Mangas. On commence a bien les connaitre chez nous, mais ici, c'est un veritable culte de la MangaMania auquel on a affaire. Il est tres frequent de voir des immeubles tout entiers consacres a ces petits personnages de bande dessine sous toutes les formes : papier, figurines, jeux, CD, produits collector, revues,..... ou la sexualite egalement tres presente dans les rayons se devoile de facon completement ouverte, et il faut bien reconnaitre que certains produits ont tres bien reussi a cristalliser les reves les plus chauds de notre imaginaire.....voir photos....

Ce qui nous amene a decouvrir dans les rues que le reve de nombreuses jeunes Japonaises est de ressembler a ces sulfureuses figurines de mangas. Des fois, ca en fait des bombes sexuelles, comme certaines qu'ont peut croiser en porte jarretelles et mini short ultra court (oui, faut oser !!!). Des fois, certaines feraient mieux d'aller se rhabiller. En tout cas, heuseusement que Tokyo est une ville sure car certaines tenue sont extremement provocantes (voir photo). il n'y a d'ailleurs ici pas d'etrangers excepte quelques Europeens ca et la.

Paradoxe japonais, cette extreme timidite, prude et discrete, appuyee par la force des traditions et le kimono encore tres present porte par ces femmes Geisha qu'on peut croiser dans la rue......et ces Japonaises mangas qui exhibent fierement cette sexualite qu'on retrouve dans tous les magasins de mangas.

Pendant que les hommes se tuent au travail, les femmes depensent....et le reve de nombreuses Japonaises est de pouvoir concilier cet acquis social avec la souplesse et l'ouverture qu'offre l'Europeen. Cependant, les Japonais sont de grands specialistes des couts bas qui fusent derriere les apparences feeriques....on s'en serait doute.

Dans ce decor de reve, tout ce qui n'est pas beau et lisse doit etre dissimule, dans tous les sens du terme (materiel et humain) et nous deux, on vit dans ce decor sans avoir a payer la contre partie que tous les Japonais paient Cash au quotidien.