Tu es comme une couleur

A la fois dure et tendre

Je m'en prends à mon coeur

De ne plus te comprendre

 

Les larmes trop souvent

Visibles ou invisibles

m'entrainent dans leur tourments

Pourtant tout est possible

 

Mon désir est plus grand

Que la terre toute entière

Et les quatre elements

Sont dans ma gibecière

 

Quand donc poseras tu

Le ciel bleu sur la table?

Quand donc cesseras tu

Tes fuites implacables?

 

N'aies plus peur de la vie

Offre moi tes merveilles

Tes peintures, tes défits

Clairs et perpétuels

 

Tes mains heureuses peindront

le miroir, les reflets

Et exhorciseront

Les ruines du passé

 

 

Le miel de ton désir

Doit nourrir ton réveil

Multiplie ton plaisir

Reproduit le soleil

 

Tes caresses paysages

Mes baisers de printemps

Nos automnes plein d'orages

Sont toujours là présents

 

Il fallait que je dise

Tout ce que je t'ai dit

Pour que ma peur s'épuise

Et réfléchisse la vie

 

Je n'sais pas simuler

Penètre dans mon coeur

L'horloge est détraquée

Mais l'amour donne l'heure

 

Il est grand temps pour nous

Mets le feu dans ton coeur

Je me bats comme un loup

Qui capture le bonheur

 

La peur, la haine, la mort

Fruits d'un arbre mutilé

n'atteindront pas l'effort

de mon espoir blessé

 

Il y a des moments, dans la vie, où il faut faire ce que l'on pense être juste même si cela semble dangereux.

Il n'y a que comme ça qu'un être humain se respecte

( à jeff.. "Repose en paix")