Il est 10h.

Je monte au grenier et y retrouve ma valise qui exhale des senteurs suaves de chocolat.

J'en sors un pull chocolat noir avec col fourré , une jupe chocolat au lait, un collant aux éclats de chocolat fins, un slip chocolat blanc et même un manteau à capuche chocolat noir . .....oh j'allais oublier une écharpe aux trois chocolats.

J'enfile les choses rapidement,! je m'enivre de l'odeur sucrée, poivrée...je laisse monter les vibrations du désir chocolaté, J'exulte....

Je me tords dans tous les sens , mais rien n'y fait !! je ne rentre plus dans la jupe. Pourtant je n'ai pas pris un gramme depuis l'hiver dernier. De plus, par endroit le pull a pris une couleur plus claire , le slip est tout craquelé... et la capuche du manteau fendillée.

des larmes de guimauve troublent mon regard.

Mes yeux se posent sur une autre valise à odeur de praliné. .. je la retourne excitée et y retrouve mes moules et accessoires de styliste de chocolat.

Apres 3 heures de refonte des différents vêtements, je les moule et les assemble avec une mousse brune. Qu'ils sont beaux! qu'ils sont doux! neufs ? polis au chocolat

Voilà c'est prêt. Je me pare d'eux dans une infinie précaution... ma peau s'imprègne du délicat fumet

Je m'assoie sur le coussin au chocolat fourré de ganache.

Ma montre indique 14h. Je souris !

Plaisir indicible...tu vas, enfin, venir me croquer.