Ça a l'air tout simple dit comme ça mais ç'est dur de resister !

Alors donc, ça a commencé par : le 450D vient de sortir, tout beau tout nouveau, et il sera pour moi, na !

Et puis j'ai eu l'occasion de l'essayer et de comparer les images qui en sortaient avec celles produites par mon 350D : la différence ne m'a pas vraiment crucifié, comme les sirènes me le promettaient depuis la PNA...

Grosse valse hésitation, que faire mon dieu que faire ? :(
Même à 600 euros, cela reste un investissement qui en limitera d'autres.

Là, j'ai pensé objectifs (les mauvaises habitudes ont la vie dure que voulez vous ! ;) )

Et du 2.8 en série L ça vaudrait pas le coup de casser sa tirelire ?

Las, j'ai aussi essayé certains de ces objectifs de luxe, en même temps que le 450D d'ailleurs. Et là encore je ne suis point monté sur la croix... :(
D'autant que ces fortes ouvertures impliquent des diamètres conséquents et donc... ça pèse un âne mort, sans parler de l'encombrement.

Re-tours dans la cour, à creuser mon sillon de l'indécision, au point de voir les flancs de la tranchée.

Il y avait quand même une idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps : et un nouvel écran, hein ?
Mais tu ni penses pas malheureux !
Un écran LCD correctement étalonné, de taille raisonnable et avec un bon gamut, c'est pas donné !
Investir dans un boitier ou un objectif, oui mais un écran c'est du luxe ! C'est du réflexe d'achat pavlovien, implanté par des marketeurs qui nous matraquent à longueur de journée à grands coups d'écrans plats.

De fil en aiguille cependant, je vous passe les discussions internes avec moi-même ;) j'ai donc pris le parti de me faire plaisir, de me vautrer dans le luxe visuel alors que je pouvais m'en passer : j'ai déjà un Iiyama Vision Master Pro 450 de 19 pouces (Crt).

J'ai donc acheté un LCD 24 pouces, taraudé quand même par une certaine culpabilité (un écran à 400 euros, bonne mère, 4/5 d'un canon 70-200 F/4 neuf... ahhh !! :o )

Et bien et bien, je vois maintenant des choses que je ne voyais pas
Pas tant avec le changement de résolution, de 1152*864 à 1920*1200 qu'avec la qualité de l'affichage vraiment au-dessus. Je redécouvre mes photos et le plaisir de les travailler

J'ai donc atteint mon but, voir une différence significative après mon investissement, même si je ne pensais pas du tout y arriver par ce chemin là...

On pense et on discute de boitiers, objectifs, contenants en tout genre pour ce beau matériel, logiciels (pour ou contre la retouche ?), stockage (DVD ou pas DVD ? ;) ) mais assez peu d'écrans. L' écran, ce parent pauvre de l'équipement photographique.

Alors, si vous avez les mêmes objectifs que moi, pensez-y... à l'écran ! :)

Dans la chaine de l'image c'est comme dans un tonneau, le niveau maximum (de liquide que l'on peut y mettre) dépend de la latte la plus courte...