Piégés dans le confort de leur banlieue chic, Teddy, April, Fred et Emily, adolescents livrés à eux-mêmes, cherchent leur place dans le monde. Ils ont soif de sensations fortes et testent leurs limites. L’alcool, les drogues et le sexe trompent leur ennui. Ils errent sans but dans les rues ombragées de Palo Alto, incapables de voir clair dans le tourbillon confus de leurs émotions. Sauront-ils éviter les dangers du monde réel?

Dans la famille Coppola, je voudrais la petite-fille.Bonne pioche!
Gia Coppola est la fille de Gian Carlo Coppola, le fils de Francis Ford Coppola, mort dans un accident de bateau avant sa naissance. Et donc la nièce de Sofia Coppola et de Roman Coppola, les deux autres enfants du réalisateur d’Apocalypse Now, eux-mêmes cinéastes. D’autres que Gia, sans doute, auraient hésité à se lancer dans la carrière avec pareille ascendance.Et encore plus à faire son premier film sur une histoire d’ados : difficile dans le genre de passer après Outsiders, Rusty James (Francis Ford) et Virgin Suicides (Sofia)… Mais, malgré ses airs de biche effarouchée, Giancarla Coppola, clone physique de sa tante Sofia avec 16 ans de moins, n‘a visiblement peur de rien, ni de personne.Elle en rajoute même une louche au casting, en embauchant, dans les rôles principaux, le fils de Val Kilmer, Jack (Teddy) et la nièce de Julia Roberts, Emma (April). Ce qui fait quand même beaucoup de « fils de » et de « nièce de » pour un seul film. De quoi se faire dézinguer pour népotisme par la critique la plus indulgente !
Mais on pardonne tout à Gia, parce que son film est tout simplement très bon.Moins que Virgin Suicides, certes, mais plus que The Bling Ring, par exemple.Adaptant des nouvelles de James Franco (auquel elle confie le rôle d’un prof de gym tombeur d’étudiantes), la petite dernière de la dynastie Coppola signe un premier film sensible et juste, dans une veine réaliste plus proche des chroniques adolescentes d’un Gus Van Sant (Paranoid Park, Elephant), que de celle de ses prestigieux parents. Une façon de se démarquer, tout en restant fidèle à sa lignée. Bon sang ne saurait mentir.