A Tel-Aviv, une bande d’amis, voisins d’ immeuble, se retrouvent un soir pour l’anniversaire de l’une d’entre eux que son mari vient de quitter.Pour la dérider, ils improvisent une chanson inspirée par sa situation et se filment entrain de la chanter et de danser.Le lendemain, l’un d’eux, amusé par le résultat, décide de soumettre sans le leur dire la vidéo au jury de sélection de leur télé crochet favori, équivalent de l’Eurovision. A sa grande surprise, leur chanson est retenue pour représenter Israël ! Il va lui falloir convaincre les autres d’accepter de participer à l’émission.Mais le plus difficile sera encore d’y aller puisqu’elle aura lieu à Paris...
Une petite comédie sans prétention, colorée et pétillante, qui doit beaucoup à la fraicheur de son casting et se regarde avec d’autant plus d’indulgence qu’elle est franchement francophile.C’est assez rare au cinéma pour être signalé.On y apprend, avec un certain étonnement, que les israëliens surkiffent l’Eurovision et sont fans de variétés française (Le réalisateur, dont c’est le 7e long métrage, fait d’ailleurs une fixette sur Mike Brant, dont il compte réaliser le biopic). L’écriture hésite entre comédie indé US et soap TV, dommage que la réalisation opte plutôt pour la seconde option.