Rome 1974: Guido (Kim Rossi Stuart) est un artiste qui aimerait faire partie de l’avant garde contemporaine.Mais sa femme, Serena (Micaela Ramazzotti), qui l’aime passionnément, a du mal à accepter son art et surtout son intérêt pour ses modèles... Leurs fils, Dario et Paolo, 10 et 5 ans, sont les témoins de leur irrésistible attraction, de leurs échecs, de leurs trahisons, de leurs perpétuels marchandages amoureux...

Cinéaste prolifique, Daniele Luchetti (Nostra Vita, La Scuola, Juke Box) signe l’un de ses fims les plus personnels avec cette chronique familiale douce-amère, largement inspirée de sa propre famille.
Pourtant , c’est la partie du film consacrée à la critique du milieu de l’art contemporain à Rome des années soixante dix, dans lequel le père essaie désespérément de se faire un nom, qui est la plus drôle. On rit , on pleure, on s'engueule, on se quitte et on se rabiboche "à l'italienne", sur fond de révolution sexuelle et de pop art. Les enfants regardent leurs parents s'aimer et se déchirer avec un mélange d'effroi et d'ennui. Le spectateur fait de même.