En république démocratique et populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre.Les hommes portent le voile et s’occupent de la maison. Parmi eux, Jacky (Vincent Lacoste), un garçon de vingt ans, a le même fantasme inaccessible que tous les célibataires de son pays : épouser la Colonelle (Charlotte Gainsbourg), fille de la dictatrice, et avoir plein de petites filles avec elle. Quand la Générale (Anémone) décide enfin d’organiser un grand bal pour trouver un mari à sa fille, les choses empirent pour Jacky : sa belle-famille refuse qu’il s’y rende et envoie ses propres garçons à sa place…

Sous ses dehors de farce à grosses ficelles (le genre qu’aurait pu signer un Michael Youn- auquel Vincent Lacoste ressemble étrangement-, pompant Sacha Baron Cohen), Jacky au royaume des filles est bien plus malin, dérangeant et gonflé qu’il n’y parait au premier abord. Venant d’un réalisateur d’origine arabe, cette satyre au vitriol de Cendrillon au pays de l’islam radical va en faire hurler plus d‘un… Et plus d’une! Les femmes n’y ont, en effet, pas le beau rôle... A part Charlotte Gainsbourg, plus sexy et troublante dans son uniforme de colonelle que toute nue et nymphomane chez Lars Von Trier. On n’en dit pas plus, mais la fin du film réserve à ses fans une assez grosse surprise…