En 1971, Roman Polanski retrouve à Monaco son ami Jackie Stewart, champion du monde de Formule 1, qui se prépare à courir le Grand Prix.Pendant trois jours, la caméra de Franck Simon suit les deux hommes à l’hôtel au paddock et sur le circuit. 40 ans après, Polanski et Stewart se retrouvent pour évoquer leurs souvenirs de ce fameux week-end et parler de ce sport qui a tellement changé depuis…

C’est décidément la semaine nostalgie.Entre Belle et Sébastien et Angélique, les années soixante-dix revivent également, avec ce documentaire oublié sur le GPde Monaco 1971, que Roman Polanski a retrouvé, remonté et augmenté d’une séquence contemporaine, dans laquelle lui et son ami Stewart évoquent les problèmes de sécurité en course. Le film montre aussi comment l’organisation des Grands Prix a changé : à l’époque, Stewart n’avait qu’à traverser la rue de son hôtel et pousser une simple palissade pour entrer sur le circuit.Et le départ se donnait au drapeau, au beau milieu des bolides! On est loin de l’univers hyperprofessionnalisé de Rush, mais les sensations sont aussi fortes lorsque la course commence.