C’était Noël avant l’heure hier à Cannes pour les journalistes et blogueurs spécialisés dans les jeux vidéo.Premier salon professionnel à succéder à l’E3, la grand-messe américaine du jeu vidéo qui s’est tenue il y a quelques jours à peine à Los Angeles, l’IDEF (Interactive Digital Entertainment Festival) de Cannes est pour eux l’occasion de découvrir en avant-première européenne les nouveautés du secteur. Et cette année est particulièrement riche en la matière avec l’arrivée très attendue de deux nouvelles consoles, la Playstation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft avec leur line-up de nouveaux jeux. On n’osait espérer les voir à l’IDEF et pourtant elles sont là : dans un sarcophage de verre blindé pour la PS4 et cachée derrière les hautes parois du stand Microsoft pour la Xbox One, mais accessibles aux journalistes qui n’ont d’yeux que pour elles.
Sur le stand Sony,j'ai même pu tester les démos de quelques nouveaux jeux sur la PS4, bien plus tranquillement qu’à l’E3. Et les premières impressions sont dignes de l’attente suscitée par cette nouvelle machine. J'ai ainsi pu prendre en main la nouvelle manette pourvue d’un pavé tactile et d’un bouton « partager » (pour envoyer les vidéos de ses parties à ses amis ou les poster sur les réseaux sociaux) et tester quelques séquences de Killzone Shadow Fall, Infamous Second Son, Drive Club et Knack, jeux qui feront partie du line-up de lancement de la PS4 (prévu en novembre).

Effet waouh

Infamous est le jeu qui m' a le plus bluffé en terme de graphismes et de fluidité. On croyait avoir atteint certains sommets avec les derniers jeux Next Gen comme All is Lost par exemple.Eh bien, on n’avait rien vu! Les capacités des nouvelles consoles sont telles qu’on aura du mal à faire la différence entre un jeu et un film en Blu Ray.Bien qu’il n'ait pas été possible de tester les nouvelles fonctionnalités promises en termes de connexion, d’interactivité et de reconnaissance vocale et gestuelle, on peut déjà parier que rien que pour leurs qualités d’affichage et leur vitesse de chargement, la PS4 et la Xbox One rendront les joueurs fous de désir.
L’industrie du jeu vidéo, dont les bénéfices se sont effondrés ces trois dernières années, y compte bien. Selon l’institut d’études GFK, le chiffres d’affaires annuel du secteur devrait doubler dès 2014, avec l’arrivée des deux nouvelles consoles, la consolidation des ventes de la Wii U et de la DS3 de Nintendo et les ventes des nouveaux jeux.
Une perspective qui remplit d’optimisme les fabricants de matériel, les éditeurs de jeu et les organisateurs du salon. Pour sa neuvième année d’existence, l’IDEF2014 devrait être mémorable en terme de fréquentation et de business.