Présidé par le réalisateur Danois Thomas Vinterberg (La Chasse, Festen), le jury d’Un Certain Regard (Zhang Ziyi, Ludivine Sagnier, Ilda Santiago, Enrique Gonzales Macho) a décerné hier soir son prix à L’Image manquante de Rithy Panh (Cambodge) un film documentaire original sur les massacres perpétrés par les Khmers rouges entre 1975 et 1979.
Le jury a décerné quatre autres prix, dont celui de la mise en scène au Français Alain Guiraudie pour L’inconnu du lac, un polar homosexuel tourné près du lac de sainte Croix dans le Var.Comprenant de nombreuses scènes de sexe explicite, le film a été l’un des chocs du Festival toutes sélections confondues.
En ouvrant la cérémonie, Thomas Vinterberg avait d’ailleurs remarqué, non sans humour, que « Cette sélection était brutale, férocement non sentimentale, mais toutefois poétique.Elle était politique, hautement originale, parfois déroutante, variée, mais avant tout inoubliable.Figurines d’argile, beauté extrême, violence, fellations homosexuelles, humiliation systématique de la nature humaine, jambes de Lea Seydoux et formidables imitations de Brando, sont les images qui vont nous poursuivre pendant longtemps ».
Le prix du jury est allé à Omar de Hany Abu-Assad (Palestine), dans lequel trois amis d’enfance se déchirent au cours de leur combat pour la liberté.Le Prix Un Certain Talent est attribué à l’ensemble des acteurs de la Jaula De Oro de Diego Quemada-Diez (Espagne), l’histoire de trois adolescents qui fuient le Guatemala pour tenter d’entrer clandestinement aux Etats Unis.
Enfin, un Prix de l’Avenir a été spécialement créé pour récompenser Fruitvale Station, drame US de Ryan Coogler sur une bavure policière qui a défrayé la chronique dans la baie de San Francisco.
Les favoris James Franco (As I Lay Dying), Valeria Golino (Miele), Claire Denis (Les Salauds) et Rebecca Zlotowski (Grand Central) sont repartis bredouilles.