Au matin du sixième jour, on a (enfin!) trouvé le film nul/inutile/superfétatoire/affligeant (rayez les mentions inutiles) de la compétition.Une règle non écrite du Festival stipule, en effet, qu’il en faut au moins un par édition. La méthode de sélection est simple : on tire du chapeau un réalisateur bien connu des festivaliers mais à la filmographie inégale (ici Takashi Miike, cinéaste japonais réputé pour ses polars déjantés), ou un film au casting super glamour ou bien un dont le sujet est d’une actualité brûlante, susceptible, si possible, de déchaîner une controverse.On évite soigneusement d’en regarder le moindre extrait et on l’inscrit direct en compétition. Si le film est bon ou même seulement moyen, personne ne s’étonnera de sa présence. S’il est très mauvais ça fera du buzz, coco.
Shield of Straw (bouclier de paille, car il y a effectivement des boucliers dans le film et le producteur sera bientôt sur la paille) , s’inscrit clairement dans la deuxième catégorie. Le scénario est idiot.Après le meurtre de sa petite fille par un pervers sexuel, un milliardaire japonais offre la somme mirifique d’un milliard de Yens à qui l’abattra. L’assassin a déjà été arrêté et la peine de mort existe encore au Japon, mais passons.Le problème qui se pose, c’est qu’il faut acheminer le prisonnier jusqu’au tribunal et que les premiers susceptibles de vouloir toucher la prime sont les flics chargés de l’accompagner. Quatre flics d’élite sont donc désignés pour assurer son transfert et le protéger des autres.Mais pourront-ils, eux mêmes, résister à la tentation? S’en suivent une série de flingages, de poursuites, d’explosions, de trahisons et de dilemmes moraux dont on se contrefiche, les personnages, esquissés à grands traits, n’étant pas plus crédibles que l’intrigue, et la mise en scène pas plus impressionnnante que celle du dernier Steven Seagal venu.On suppose que Takashi Miike, dont on a pourtant adoré les premiers films foutraques et barjots, a voulu se ranger et prouver qu’il pouvait réaliser un thriller sérieux à la 24H Chrono. C’est raté.