Il parait que l’Inde sera à l’honneur cette année à cannes pour fêter les 100 ans de Bollywood. On s’en réjouit.Mais sur le papier, la sélection officielle, dévoilée hier à Paris, semble plutôt devoir faire la part très belle aux films français (12 au total, du jamais vu!) et aux stars américaines (Leonardo DiCaprio et Steven Spielberg en tête).
Sur 1858 films soumis au comité de sélection, Thierry Frémaux et son équipe en ont retenu 20 en compétition, 15 en Un Certain regard et 11 en hors compétition, séances de minuit, séances spéciales, séances de gala et hommage.
Dans l’état, c’est le cinéma français (au sens large) qui se taille la part du lion avec six films en compétition dont celui de Roman Polanski, annoncé comme le possible choc du festival (un duo Emmanuelle Seigner-Mathieu Amalric sur le texte de La Venus à la fourrure de Sacher Masoch), le nouveau film du Niçois Abdellatif Kechiche, celui de l’outsider Arnaud Despalières avec Mads Mikkelsen et Sergi Lopez, celui d’Arnaud Desplechin (un habitué) avec Benicio Del Toro, un drame familial de Valeria Bruni Tedeschi, sœur de Carla Bruni-Sarkozy et seule femme en compétition et le dernier François Ozon que l’on n’avait plus vu à Cannes depuis Swimming Pool.

Razzia
La razzia française continue au Certain Regard et en Hors compétition avec les films de Claire Denis, Alain Guiraudie, Chloe Robichaud, Rebecca Zlotowski et Guillaume Canet…
Mais si les films sont majoritairement français, les stars elles sont toujours américaines… Y compris dans les films français! Mads Mikkelsen (prix d’interprétation 2012) chez Arnaud Despalières, Benicio Del Toro chez Arnaud Desplechin, Forest Whitaker et Orlando Bloom chez Jérôme Salle (Zulu en clôture), Clive Owen et Zoe Saldana chez Guillaume Canet… sans oublier Leonardo DiCaprio, Tobey McGuire et Carey Mulligan chez Baz Luhrmann (en ouverture le 15 mai avec The Great Gatsby), Joaquin Phœnix chez James Gray (qui a embarqué Marion Cotillard), Matt Damon et Michael Douglas chez Steven Soderbergh (dans ce qui pourrait être son dernier film), Ryan Gosling chez Nicolas Winding Refn (le tandem de Drive), Emma Watson et Leslie Mann chez Sofia Coppola, Michael Shannon chez James Franco, Robert Redford en navigateur solitaire chez JCChandor (le réalisateur de Margin Call) et Jerry Lewis chez Daniel Noah (le festival en profitera pour lui rendre enfin l’hommage qu’il mérite).
En compétition, l’équilibre entre « habitués » et nouvelle garde a rarement été aussi bien respecté.Les déjà palmedorisés Roman Polanski, Coen et Soderbergh auront ainsi fort à faire pour contenir les assauts de James Gray, Takashi Miike, Paolo Sorrentino, Alexander Payne, Ashgar Farhadi (le réalisateur d’Une Séparation pour un nouveau film de divorce tourné en France) ou Nicolas Winding Refn, pour ne citer qu’eux.Cela promet, en tout cas, une 66e édition nettement plus tonifiante que la précédente, avec des films moins bavards et pompiers. Chouette!
« On s’attend quand même à devoir se défendre à nouveau des accusations de sexisme puisqu’il n’y a qu’une réalisatrice en compétition, a confié Thierry Frémaux à la fin de sa présentation. On sera forcé de répéter ce qu’on a dit l’an dernier : ce n’est pas le festival qui est sexiste, c’est l’industrie du cinéma ».Par la voix de son délégué général, le Festival se dit néanmoins prêt à organiser à Cannes, avec le ministère de la culture, un débat sur la place des femmes dans le cinéma international.

20 films en competition
BEHIND THE CANDELABRA (MA VIE AVEC LIBERACE) réalisé par Steven SODERBERGH
BORGMAN réalisé par Alex VAN WARMERDAM
GRIGRIS réalisé par Mahamat-Saleh HAROUN
HELI réalisé par Amat ESCALANTE
INSIDE LLEWYN DAVIS réalisé par Ethan COEN, Joel COEN
JEUNE & JOLIE réalisé par François OZON
JIMMY P. (PSYCHOTHÉRAPIE D'UN INDIEN DES PLAINES) réalisé par Arnaud DESPLECHIN
LA GRANDE BELLEZZA réalisé par Paolo SORRENTINO
LA VÉNUS À LA FOURRURE réalisé par Roman POLANSKI
LA VIE D'ADÈLE - CHAPITRE 1 & 2 réalisé par Abdellatif KECHICHE
LE PASSÉ réalisé par Asghar FARHADI
MICHAEL KOHLHAAS réalisé par Arnaud DES PALLIÈRES
NEBRASKA réalisé par Alexander PAYNE
ONLY GOD FORGIVES réalisé par Nicolas WINDING REFN
ONLY LOVERS LEFT ALIVE réalisé par Jim JARMUSCH
SOSHITE CHICHI NI NARU (TEL PÈRE, TEL FILS) réalisé par KORE-EDA Hirokazu
THE IMMIGRANT réalisé par James GRAY
TIAN ZHU DING réalisé par JIA Zhangke
UN CHÂTEAU EN ITALIE réalisé par Valeria BRUNI TEDESCHI
WARA NO TATE réalisé par Takashi MIIKE