Tout juste fiancé avec Lola (Mélanie Bernier), Thomas (Max Boublil) rencontre son futur beau-père Gilbert (Alain Chabat), marié depuis 30 ans à Suzanne (Sandrine Kiberlain) et en pleine crise de la cinquantaine. Gilbert, persuadé d'avoir gâché sa vie à cause de son couple, dissuade Thomas d'épouser sa fille et le pousse à tout plaquer pour faire la bringue avec lui.


Enfin une comédie française qui fait rire ! On finissait par croire que la recette s’était perdue. Pourtant visiblement, ce n’était visiblement pas très compliqué : un scénar malin (Mon beau père et moi à l’envers), un bon duo de buddie-movie (Boublil-Chabat, épatants) , des seconds rôles qui ne sont pas juste là pour jouer les faire-valoir ( Sandrine Kiberlain , géniale) , des dialogues bien écrits, des punch-lines qui tamponnent, un peu de trash régressif façon Judd Apatow, et roulez jeunesse ! On s’en fiche que ce soit filmé sans grande originalité et que Chabat en fasse des tonnes, du moment que ça dépote. Ce n’est certes pas le film de la décennie, mais on ne regrette pas ses 10 €.