Le mobile était un enjeu majeur pour Facebook. Concurrencé notamment par Tweeter et Instagram , le réseau social N° 1 (650 millions d’utilisateurs) devait absolument conquérir les écrans des smartphones pour asseoir son hégémonie. Avec Home, son interface pour smartphones Android lancée vendredi, FB va s’assurer une présence permanente sur les téléphones de ses adeptes et ce, dès l’écran d’accueil. Explications…

Qui est concerné ?
Les membres du réseau possédant un smartphone Android (Samsung, HTC, LG… ). Pour l’instant, les possesseurs d’iPhone et de Windows Phone n’ont pas accès à l’interface.

Comment ça fonctionne ?

On télécharge gratuitement Home sur le magasin d’applications Playstore Android/Google et on autorise l’installation. Home remplace alors l’interface habituelle par celle de Facebook. Le HTC First (disponible cet été autour de 100€) embarquera Home par défaut. Ce sera le premier Facebook Phone et ses possesseurs n’auront donc rien à installer.

Qu’est-ce que ça change ?

Une fois Home installé sur son smartphone, celui-ci est connecté en permanence au réseau. L’écran d’accueil est remplacé par les posts et les messages de vos amis sur Facebook . Ils arrivent en « push » (automatiquement et en permanence) sans qu’il soit besoin d’ouvrir l’application ou d’aller sur internet. Attention : Home change aussi la façon de naviguer dans les menus habituels de votre téléphone.

A quoi ressemble l’expérience Home?

Dès que le téléphone est déverrouillé , les images et statuts postés par vos amis Facebook s’affichent en lieu et place de l’écran d’accueil habituel. On remonte des plus récents aux plus anciens en les faisant défiler avec le doigt. Un clic sur l’écran suffit pour liker (le pouce apparait alors au centre de l’écran) , un autre pour ouvrir une fenêtre de commentaire ou de messagerie instantanée. En bas de l’écran , près du bouton central, votre propre photo apparait dans une petite bulle. En la poussant vers le haut , on revient aux écrans d’icones habituelles (téléphone, contacts , calendrier, mail, appareil photo, photos, musique, notes et autres applications). En la poussant vers la droite, on retourne vers la dernière appli utilisée. En la poussant à gauche, on ouvre FB Messenger (discussion instantanée). Quelle que soit l’appli utilisée, les messages de vos amis apparaissent en transparence sur l’écran.

Avantages ?

C’est nouveau et sexy. A tout moment, n’importe où qu’on soit (à condition d’avoir du réseau 3G, 4 G ou wifi), un simple coup d’œil à l’écran suffit à voir ce qui se passe sur le réseau. Libre à soi ensuite d’interagir ou pas. Et plus besoin de se casser la tête à changer sa photo d’écran d’accueil : vos amis le font à votre place. On y prend vite goût, de sorte que Facebook Home pourrait bien devenir un argument commercial majeur pour les smartphones Android.

Inconvénients ?

Ils sont potentiellement nombreux. Le premier auquel on pense est la consommation d’énergie (d’autant qu’on sera de plus en plus souvent tenté d’allumer l’écran pour voir ce qui s’affiche à l’écran). Il faudra aussi voir ce que cela coûte en data (attention aux dépassements de forfait) . Mieux vaudra également prévenir ceux de ses amis qui ont l’habitude de poster des images et des blagues de mauvais goût que n’importe qui pourra les apercevoir, dans le bus, à la maison ou au bureau, quand vous allumerez votre écran. Pour l’instant, aucune publicité ne s’affiche, mais on se doute bien qu’Home est fait pour ça. Mais le plus gros risque est de faire rapidement une overdose de Facebook à force de voir s’afficher des statuts et des messages partout sur son téléphone. Fort heureusement, si l’expérience devait s’avèrer plus désagréable qu’amusante, on pourra revenir très simplement à son ancien environnement en désactivant Home.