Article du 15 avril 2007 Cronaca di pedofilia clericale
 
Ancora una volta l'autorità cattolica cerca di far passare sotto silenzio un caso di pedofilia da parte di un prete.
La denuncia del gennaio 2004 è di alcune vittime di un sacerdote alla curia di Firenze,che si limita nel settembre 2005 a spostarlo in un'altra parrocchia.Insoddisfatti il 20 marzo e il 13 0ttobre 2006 scrivono al Papa Benedetto XVI,lamentando che nulla di significativo era stato fatto a seguito della loro denuncia.Questa volta a rispondere è il cardinale Ruini affermando che tutto era stato risolto essendo stato il religioso allontanato dalla diocesi.Il 17 gennaio 2007 il cardinale Piovanelli scrive alle vittime informandole che al sacerdote era stato vietato di confessare ,celebrare messa in pubblico e per un anno obbligato a fare un'offerta caritativa e recitare ogni giorno il salmo 51 e le litanie della Madonna.Di denuncia all'Autorità Giudiziaria per un giusto processo assolutamente nulla.
Di più del resto non si può chiedere all'Autorità Ecclesiastica,visto il precedente comportamento per il caso dei sacerdoti pedofili di Huston,che allora il cardinale Joseph Fiorenza cercava di nascondere,obbedendo a una circolare del 18 maggio 2001 dell'allora capo della Congregazione della Fede Joseph Ratzinger e del segretario cardinale Bertone,in cui si ribadiva l'assoluta competenza di giudizio e pena del Tribunale Apostolico per alcuni gravi reati da parte di ecclesiastici,tra cui la pedofilia,e imponeva altresì l'assoluto silenzio a salvaguardia dell'immagine della Chiesa.Per questo ancora oggi presso la Corte distrettuale di Harris County risultano imputati insieme ai preti pedofili il cardinale Joseph Fiorenza e l'attuale Pontefice Ratzinger per ostacolo alla giustizia.Ma per Ratzinger il Governo degli Stati Uniti,su espressa domanda del Vaticano,ha presentato richiesta di immunità,perché nel frattempo è diventato capo di stato.

 


Chronique de pédophilie cléricale


Encore une fois l'autorité catholique cherche de cacher un cas de pédophilie par un pretre.
La dénonciation du janvier 2004 a étée faite par des victimes d'un pretre à la curie diocésaine de Florence,qui s'est bornée en septembre 2005 à le déplacer dans une autre paroisse.Insatisfaits le 20 mars et le 13 octobre 2006 ils ont écrit au Pape Benedetto XVI,en déplorant que rien de concret on n'avait fait pour ça.Cette fois à repondre c'est le cardinal Ruini,qui dit que le cas a été résolu,car le pretre avait été renvoyé de la diocèse.Le 17 janvier 2007 puis le cardinal de Florence Piovanelli écrit une lettre aux victimes en disant qu'au pretre on avait interdit de confesser,célébrer la messe en public et pendant une année il est obligé à faire une offrande caritative et dire le psaume 51 et les litanies de la Vierge chaque jour.De la dénonciation à l'Autorité Judiciaire ,pour intenter un juste procès,rien de tout.Mais à l'Autorité Ecclésiastique on ne pouvait demander rien de plus,vu le précédent cas des pretres pédophiles de Huston,qu'alors le cardinal Joseph Fiorenza cherchait de cacher,en obéissant à une circulaire du 18 mai 2001 du chef de la Congrégation de la Doctrine de la Foi d'alors Joseph Ratzinger et du secrétaire cardinal Bertone,ou on confirmait la compétence exclusive de jugement et condamnation au Tribunal Apostolique pour quelques dèlits de la part des ecclésiastiques,entre lesquels la pédophilie,et imposait aussi le silence absolu pour sauvegarder l'image de l'Eglise.Pour ça encore aujourd'hui résultent accusés près la Cour de Harris County,ensemble aux pretres pédophiles,pour entrave à la Justice le cardinal Joseph Fiorenza et l'actuel Pontife Ratzinger.Mais pour le second le Gouvernement des Etats Unis,par expresse demande du Vatican,a présenté une requete d'immunité,car à ce moment il est devenu chef d'Etat.


Tags: | Modifier des tags

dimanche, 15 avril 2007 - 15:52 (CEST) Modifier | Supprimer

Article suivant : Article du 19 avril 2007 Rimbaud Article précédent : Article du 15 avril 2007

Commentaire

(6 total) Publier un commentaire

E' la congiura del silenzio.
Il diritto canonico non prevede delle pene? Il trasferimento da una parrocchia all’altra non è un castigo. Da un lato la pedofilia è un’offesa tanto grave da tenere segreta, dall’altro non si istruisce il debito processo. I trasgressori sono ammoniti e si ricorre al rimedio spirituale, perché il caso è considerato un problema morale...con la preghiera si assolve il peccato...non si curerà mai il problema del peccatore.

dimanche, 15 avril 2007 - 22:23 (CEST) Supprimer un commentaire

Le célibat des prêtres est malsain, la frustration entraîne toutes sortes de perversions. Je ne crois pas que l'abstinence sexuelle des prêtres conduise à la spiritualité, c'est tout le contraire. J'ai été élevée dans la religion catholique et j'ai toujours été attristée par le rejet de la femme et de la sexualité dans cette religion, ce qui m'a conduite à m'écarter du catholicisme.

mardi, 17 avril 2007 - 21:11 (CEST) Supprimer un commentaire

Moi,je suis de l'avis que le célibat est une violence contre nature,à la limite du masochisme,qui ne peut qu'avoir des conséquences négatives sur la personnalité,et pas seulement pour ce qui concerne la sexualité.

mardi, 17 avril 2007 - 22:19 (CEST) Supprimer un commentaire

c'est triste...pour les victimes....

vendredi, 20 avril 2007 - 09:21 (CDT) Supprimer un commentaire

Quelle horreur, que d'hypocrisie. Qu'ils ne s'étonnent pas que les églises soient désertées. Beaucoup de personnens croient encore mais ne se reconnaissent plu dans l'église. Je suis d'avis que cette personne a fait très probablement ce choix d'elle même : rien ne peut justifier de tels actes envers des enfants. Les filles de joie et les rendez-vous dans les buisoons, ça existe. Je suis dégoûtée, quand on voit ça, ça donne envie d'être rayé des annales et de ne plus être répertoriés comme catolique ! L'église n'est pas démocratique, elle refuse même de débaptiser les personnes qui par conviction ne se reconnaissent pas en elle et qui ont été baptisés sans qu'on leur demande leur avis. C'est une honte, un scandale ! Ce type n'avait qu'à choisir d'être protestant, orthodoxe ou de se (re) convertir à l'Islam (il aurait pu labourer son champs en paix) !!! Je suis outrée, sacandalisée, en colère !!!

vendredi, 27 avril 2007 - 20:27 (CEST) Supprimer un commentaire

Quelle horreur, que d'hypocrisie. Qu'ils ne s'étonnent pas que les églises soient désertées. Beaucoup de personnens croient encore mais ne se reconnaissent plu dans l'église. Je suis d'avis que cette personne a fait très probablement ce choix d'elle même : rien ne peut justifier de tels actes envers des enfants. Les filles de joie et les rendez-vous dans les buisoons, ça existe. Je suis dégoûtée, quand on voit ça, ça donne envie d'être rayé des annales et de ne plus être répertoriés comme fidèle catolique ! L'église n'est pas démocratique, elle refuse même de débaptiser les personnes qui par conviction ne se reconnaissent pas ou plus en elle et qui ont été baptisées sans qu'on leur demande leur avis. Ce type n'avait qu'à choisir d'être protestant, orthodoxe ou de se (re) convertir à l'Islam (il aurait pu labourer son champs en paix) !!! Je suis outrée, sacandalisée, en colère !!!

vendredi, 27 avril 2007 - 20:28 (CEST) Supprimer un commentaire