Christian Orange's articles

  • English tale

    - 6 years ago
    In the fields let us go On the grass let us sleep. Your hair look like a sheep, your face like snow... Come with me until the night your dear voice is so bright! let us deal with love, when the sun is above! Nobody in our sight, no means to walk right! sun is going... Now we go in the dark, at all noises we hark. Is love coming? 13.06.59

  • La paillote

    - March 27, 2015
    Viens avec moi dans cette cave sans amour, sans faire aucun bruit: assis le long de la muraille à l'humide sous les maisons dans un restant d'odeur de paille que de baisers nous goûterons, avec fureur, avec passion, sous le clin d'œil des lumignons! Puis, nous croirons oublier tout en buvant à la même paille; nous danserons comme des fous, ivres de sons et de ripailles. Je presserai ton corps bouillant hanche ronde et seins accueillants. Viens avec moi dans cette cave sans a…

  • Toi

    - March 27, 2015
    Qu'il est drôle ton caractère! Tout de gaîté, tout de finesse et gentillesse un peu légère: Tout chez toi est délicatesse. Tu sais encore être morose, naïve et même familière, tu déteins sur les autres en rose, câline, intransigeante et fière. Ch, 03.60

  • Mon amie

    - March 27, 2015
    Si je dis, mon amie, ma sœur, si je te dis des mots d'amour, tu les croiras appris par cœur et je serai bien pris de court... Pourtant comment dire autre chose que les mots de joie et d'amour que tu m'inspires tous les jours: Quand je te vois, je suis ta chose. Tu tords la bouche et dis: - Bonjour. D'un ton tout à fait "comme il faut" et sous les regards des badauds, lentement tu descends le cours. Noël 1959

  • Maryse

    - March 27, 2015
    Voyez-là, la belle Maryse! Elle se tourne: Un sourire. Que faut-il donc que je lui dise? Ouf! Elle se remet à lire... Elle lit à longueur de journées... Elle lit, et elle contemple, au fond, la Méditerranée. Ce bar: "Chez d'Jo", c'est son temple. Sa vie: manger, boire, dormir. Aimer aussi... mais c'est "pour rire". Ah! J'allais oublier: lire. Elle est gentille et, hum! polie, elle est belle et même jolie. Aï! mais quand elle ouvre la bouche: quel accent! quels mots!... quelle souch…

  • Viens...

    - March 27, 2015
    Viens, fuyons, loin de la ville, loin de ses bruits et prenons pour asile un chêne près d'un puits. Ecoutons le silence et oublions les larmes. Trouvons en la nature une source de charmes. Ah! que doit être douce cette solitude à deux. Oh! rejeter toutes les servitudes! oublier tout le monde et ne penser qu'à nous... et tant mieux si les gens nous prennent pour des fous! Ch, 1960

  • Le petit pont

    - March 27, 2015
    Jadis la route descendait vers la rivière son aînée. Mais l'eau, n'empêche sa douceur, rendait utile le passeur. A la fin les gars du village, de toutes tailles, de tous âges, s'en sont venus construire un pont pointu dessus, mais dessous: rond. Mais il s'avéra qu'un seul arc ne traverserait jamais l'Arc. Un second cintre fut bâti bientôt suivi d'un plus petit, et quand le pont fut terminé on le nomma "des Trois Sautets" De notre temps le petit pont penchant son front vers les…

  • Pluie d'octobre

    - March 27, 2015
    A l'abri dans mon lit et bercé par cette eau qui tombe et fait la pluie, je goûte le repos... Je regarde au-dehors l'éclair qui luit et bruit: lorsque tout semble mort il redonne la vie... Bientôt la pluie redouble, elle frappe au carreau et augmente mon trouble: - Ne m'occupe pas trop! Quel étrange confort, chez soi, les soirs d'orage, on a lorsqu'on s'endort en terminant sa page! Ch, 1960

  • Pluie

    - March 27, 2015
    Pluie, fine pluie, douce pluie, pluie d'été: joie, gaîté. Pluie d'août: rafraîchissante, pluie par à-coups: alanguissante. Pluie d'étoiles dans la nuit, pluie sans voile et à minuit. Eau du ciel, second soleil: tes ciels gris sont exquis. Ch, ...11.60

  • Souvenir d'une veille d'examen

    - March 27, 2015
    Encore un examen, encore, quelle poisse! Je connaîtrai demain les affres de l'angoisse. Encore un beau matin encore, quel ennui! Je connaîtrai enfin la peur et l'insomnie. Un dernier jour serein, encore, quelle chance! qu'obtiendrai-je demain: Des pleurs? La récompense? Ch, 26.09.59

  • premier sonnet

    - March 27, 2015 - 1 comment
    Tu te dresses de-ci, de-là, pressant mes trésors sous tes pas: Tu écrases tous mes cahiers Sans égard, de ton large pied. Ne me regarde pas en face: Tu sais bien que cela m'agace! Tu symbolises la moisson, et ton buste est poli et rond. Ornant tes mains, une javelle te rend sereine et te rend belle. Et pourtant tu n'es pas Cérès! Si tu savais ce que tu es, de ton travail, oui, tu rirais, car tu n'es qu'un presse-papier! Ch, 31.07.59

  • Mon blue jean

    - March 27, 2015
    Dans le temps j'avais un blue jean qui, bien qu'il fût sophistiqué de toutes sortes de taquets ne connaissait l'odeur du gin. On y voyait, parmi les pièces du sparadrap, du cuir, des cœurs, en souvenir des jours de liesse, en souvenir de mon bonheur. Chaque pièce portait en elle quelque trésor de mes vacances et je la posais avec zèle, avec ardeur, presque à l'avance! C'était là toute une palette où s'étalaient avec abus les rouges, blancs et verts si crus qu'ils vous faisaient to…

  • Le chat

    - March 27, 2015
    Sur le toit rouge, en la nuit brune, sur la ville et dessous le ciel voyez à l'heure du sommeil ce chat qui miaule au clair de lune! S'arc-boutant, tirant le cou, il s'égosille en pure perte, en vrai clairon sonne l'alerte... puis il s'arrête tout à coup: n'a-t-il pas vu, dans la gouttière, de son rival le plus juré la tête grise émerger, (aï ! il manque un pied) et s'avancer, naïve et fière? Aussitôt, les voilà en place pour un combat sauvage et dur, sur fond de tui…

  • Rien

    - March 27, 2015
    Rien dans le ciel tout bleu! Rien sur le chemin gris! Pas même une souris en ces murs malheureux! Rien sur le toit penchant, rien dehors, rien dedans: rien que l'air impalpable, hormis un vieil érable bien plus mort que vivant... La vie s'en est allée dans les bois, sur les prés, emportée par le vent. ______ Ch,14.05.59

  • Promo 58

    - March 27, 2015 - 1 comment
    Le sort en est jeté, somme toute c'est vrai nous touchons cette fois à la dernière année. Après avoir connu la faim et l'arbitraire souffert dans des dortoirs où il gèle la nuit... Mais une fois au bout, malgré notre colère arrêtons de râler: l'espoir nous est permis: Une bonne bagarre et du verre brisé ne furent jamais trop pour nous réconforter, pour tenir éveillés, heures, journées entières, tant d'élèves lassés par des cours somnifères... Lorsque l'on voit venir le bout de nos misè…

  • Les corbeaux du collège

    - March 27, 2015 - 2 comments
    Le matin à huit heures tous les jours je revois les corbeaux qui demeurent au collège, pourquoi, pourquoi? Ils sont là rassemblés comme une grande armée en quête de bataille autour de ces murailles, pourquoi? Puis s'envolent en file au-dessus de la ville, oubliant qui ils sont ne sachant où ils vont, là-bas! Leur destin est fixé, rien ne peut le changer: ils reviendront toujours autour de ces deux tours, pourquoi? Ainsi le veut le temps qu'ils planent dans le vent…

  • La loi

    - March 27, 2015
    Il est une loi, une seule à laquelle il faut obéir, et cette loi, si peu la veulent, tout le monde doit la subir. Cette loi est la mort. Une loi si cruelle qu'on parle très peu d'elle, en quoi l'on a bien tort! Elle nous hante tous, vous femmes et nous hommes, car ceux qui font la moue, sont des monstres en somme: Ce sont héros, bourriques ou fous selon le cas... C'est une loi dure et cruelle à laquelle il faut obéir. Travaillons à la rendre belle puisqu'on ne peut pas e…

  • Collège

    - March 27, 2015 - 1 comment
    Quand le soir est calme, serein, qu'il est doux de s'asseoir dans l'ombre et mettre un terme aux pensées sombres que nous a portées le matin! Quand le soir est calme, serein, quelle est cette douceur sublime qui nous fait sortir de l'abîme où nous a plongés le chagrin? Et la nuit vient, calme, tranquille, qui porte toujours à rêver: quand la première étoile brille mes ennuis sont tous oubliés! Et la nuit vient, calme, tranquille, il est temps de se reposer; déjà l'ombre gagne…

55 articles in total