Réveil un peu difficle en début d'après midi. Pas très touristique tout ça, mais bon, après tout c'est les vacances non ?

Charlotte nous emmène en direction du cimetière de San Juan. Ici les morts ont eux aussi vu sur la mer, les alignements de tombes se trouve à flan de rocher quasiment au niveau de la mer. Malheureusement l'édifice est fermé pour la journée, nous pourrons tout de même admirer les sculptures ornants les tombes depuis l'extérieur. Les statues angéliques y sont décliner en de nombreuses versions, du majestieux au pensif en passant par le classique. En revanche pas question ici d'ange sans sexe ressemblant à des chérubins. Ici l'ange est adulte et prend le plus souvent l'apparence d'une femme. Le début du quartier de la Perla prend naissance juste au bout du cimetière, voilà donc des voisins peu dérangeant pour les habitants de ce quartier pauvre où les traffiques de stupéfiants vont bon train. Charlotte nous explique qu'il n'est pas dangeureux de s'y rendre, mais qu'il faut juste s'abstenir de prendre des photos ou des films pour ne pas éveiller leur parano. Les habitants de la Perla s'apparente à un gang assez influent sur le vieux San Juan. Il n'a rien d'agressif, en fait il aurait même tendance à protéger la vieille ville. On ne ressent pas d'opression de leur part, on sent que derrière le côté malhonnête de leur business, il existe une certaine forme de respect des autres. Aucune violence gratuite, comme on peut parfois le voir en France dans certains quartiers chauds du 78 ou du 93 par exemple.

Charlotte ayant à faire, Valérie et moi décidons de pousser plus loin que la façade l'exploration du fort El Moro. Nous travesons donc la grande étendue herbeuse séparant le fort de la ville et entrons dans cette part d'histoire encore débout. Ce fort à défendu la ville durant de nombreuses années des agressions venant de la mer. A l'intérieur nous pouvons oberser des photos datants du début du 19ème. C'est un peu prêt à cette période que le fort à rendu ses derniers services guerriers.
A l'intérieur de l'édifice les pièces sont assez vides, ici et là nous avons droit à quelques canons d'époque encore en bon état, certaines pièces abritent des expos photos ou des outils, ou tout simplement des panneaux d'informations en anglais et en espagnol. Mais ce qui vaut réellement le coût de la visite c'est le point de vue lorsqu'on passe sur les hauteurs de la bâtisse. De là nous pouvons oberser la ville de plus haut, en nous tournant vers le nord nous avons droit à la baie, vers le sud la côte avec le cimetière et la Perla et partout ailleurs la mer à perte de vue ! De quoi faire de jolies photos, dommage que je ne possède qu'un APX, il faut que j'investisse dans un reflex un de ces quatres quand même.

L'après midi s'achève sur un magnifique couché de soleil sur la baie, comme vous l'aurez sans doute vu en vous balladants dans l'album photo de Puerto Rico, nous avons mitraillé ! En redescendant vers la ville nous feront une rencontre intéressante avec une belle chenille parée de ses plus belles couleurs et surmontée d'un unique poil. Bien que très curieux, nous éviterons de la chatouiller ne sachant pas trop si l'insecte est vénimeux ou non.

Un petit tour chez Ralph Laurens histoire de commencer à acheter nos cadeaux pour Noël qui arrive à grand pas et nous terminons dans un restaurant Italien assez chic pour le coin. Julio nous emmènera par la suite vers la rue des soirées mondaines de la capitale afin de prendre la température du coin.