Nous partons dès 8h00 du matin pour nous rendre à Palmas chez la maman de Julio. Nous sommes invités à passer quelques jours là-bas. Palmas est un resort un peu à l'image de Villa Montaña, mais en 20 fois plus important. Une fois passé le grand portail séparant les riches des pauvres, nous nous retrouvons à l'intérieur dans immense domaine où se trouve des hôtels et des villages fermés habritants des propriétés toutes plus grandes les unes que les autres. Ici tout le monde est propriétaire de son habitation, les locations se font ensuite de propriétaires à vacanciers. La villa dans laquelle nous séjournerons, ne fait pas partie d'un village fermé (même si à Palmas il faut une carte pour entrer dans le domaine), elle se trouve sur les hauteurs. Depuis le second étage du bâtiment tout neuf nous avons vue sur la mer, la piscine n'est pas terminé, tant pis nous irons à celle du club...

Palmas possède son club, on y trouve une immense piscine avec plusieurs bassins de différentes profondeurs, un jacousi et de quoi lézarder au soleil. Le tout fait face à la mer. Le but étant de passer de l'un à l'autre en fonction des lubies du moment. Nous choisirons la mer pour commencer (des piscines on en a en France après tout, mais une mer aussi chaude, même en méditérranée je n'ai jamais connu ça), la piscine viendra ensuite vite fait histoire d'en profiter un peu (c'est comme chez Disney il faut tout faire !!) Malheureusement le temps capricieux nous apporte un peu de nuage gris et la pluie menace. Nous décidons de rentrer attendre que ça passe.


Pour se déplacer à Palmas, les gens utilisent des voitures de  golf. Tout le monde à son modèle. Très amusant à conduire, il est impossible d'avoir un accident avec ça. Au détour d'un virage nous croisons un iguane qui ne demande pas son reste et détalle le plus vite possible vers la végétation. C'est la première fois que je vois cet animal en vrai. C'est rapide, pas le temps de s'émerveillé qu'il est déjà bien loin...

Au centre de Palmas se trouve le petit coin commercial, un petit supermarché, quelques magasins, juste de quoi dépenser un peu d'argent pour continuer de refaire ma garde robe.

Fatigué par notre journée, nous passerons la soirée devant la télé. Il faut dire que King Kong en full HD sur un écran d'au moins 127 cm, ça ne se refuse pas ! Surtout lorsque la chaine est sur abonnement et qu'il n'y a aucune pub pendant le film. Sinon regarder la télé à Puerto Rico est aussi insupportable qu'aux Etats Unis. On a un choix à faire sur au moins 200 chaînes, et sur les non payantes, on se tape une pub tous les quart d'heure. De quoi devenir dingue.

Palmas est sans doute l'un des endroits les plus riche du pays, on y trouve les villas d'artistes qui ont réussi ou d'hommes et de femmes d'affaires. Autant vous dire que ce n'est pas le genre de chose que nous aurion pu nous payer par nous même, même en location courte durée. Encore une fois, nous avons droit à la vie de château pour quasiment pas un rond. Nos hôtes sont aux petits soins pour nous, il va être difficile trouver l'occasion de leur rendre la pareil... à moins de ganger au loto ou de se découvrir un riche héritage. Autant vous dire que je n'ai pas plus de chance de tirer le gros lot que de l'enterrer...