Date de sortie : 22 Octobre 2008
Réalisé par Jean-Francois Richet
Avec Vincent Cassel, Cécile de France, Gérard Depardieu
Film canadien, italien, français.
Genre : Policier, Biopic
Durée : 1h 53min.
Année de production : 2008
Distribué par Pathé Distribution



Synopsis
Des années 60 à Paris au début des années 70 au Canada, le parcours criminel hors norme d'un petit voyou de Clichy nommé Jacques Mesrine.



Mon avis
Jacques Mesrine, on en a beaucoup parlé quand j'étais un gamin qui n'y comprenait pas grand chose, après une chanson de Trust, le bonhomme méritait bien un film. Non pas qu'il soit utile ou qu'il s'agisse de le glorifier, mais le cinéma n'est-il pas fait d'histoire d'homme peu ordinaire ? Mesrine était de ces gens peu ordinaire, le genre du côté obscure. Loin de faire l'apologie de cet individu, le film se contente de raconter sans trop prendre partie. On notera que le type était légèrement dérangé sur les bords, avide de reconnaissance et qu'il possédait une paire de couilles impressionnante. Mais le but n'est pas non plus de le diaboliser plus que de raison. On le présente finalement comme un homme, avec aussi ses bons côtés, comme sa loyauté pour ses complices, son orgueil démeusuré et sa capacité à aimer (un peu, pas trop longtemps).
Cassel, je pense qu'on ne pouvait pas trouver mieux que lui pour camper le rôle. Il lui va comme une seconde peau. Cécile de France est transparente par contre, assez peu crédible dans son rôle de bad girl, mais ce n'est pas trop grave, elle n'a pas un rôle important. Depardieu reste fidèle à lui-même. C'est de toutes façons le genre d'acteur capable de tout jouer, un peu comme Jean Reno. Les vrais acteurs quoi, ceux qui sont au service des films dans lesquels ils apparaissent. ça ne devrait jamais être l'inverse comme c'est trop souvent le cas dans le cinéma français.
Bref, Mesrine, je pense que c'est à voir, je reviens le mois prochain pour vous parler de la suite.