Et oui... Nous sommes tous de voyageurs de RER dans notre vie !Defois coincée comme les sardines, nous essayons désespérément nous faire une place sous le soleil , trouver un cm d'air, prier que cette fois-ci notre voisin de trajet ne soit pas malade.... oui on vient juste de se remettre de la dernière rhume choppé entre Chatelet et Auber à 8h17 un jeudi de novembre ...Defois on oublie la moindre politesse, tellement désespérés, fatigués, accablés d'une journée pleine et stressante, nous guettons le moindre signe d'une personne chanceuse, qui reste assise .... Et voilà, le signe decisiv arrive, la personne se remet sur ses pieds , on se bat pour prendre sa place... Oublions différence femmes-hommes, jeune-âgé, les femmes enceintes n'ont qu'a rester à la maison si elle ne veulent pas accouchér sur le quai à Nation ! Et enfin... Cerise sur le gateau... panne de matériel ! Le train s'arrête en plein tunnel, le désespoir est au comble.... Grinchements des dents, quelques pensées qui visent bien nos chers fonctionnaires SNCF ... Et nous avançons au pas d'escargot, heureux d'avoir perdu un heure de notre vie entre deux station de RER ...On ne devient pas parisien, on né ainsi , étranger ou bien descendants de Astérix nous ne pouvons pas prendre le RER avec zenitude si nous ne sommes pas parisiens dans nos âmes