Et oui mes filles.... après quelques bonnes nuits blanches, une bonne tonne de café chaque matin pour sortir la tête du brouillard et arriver toute neuve, belle et souriante au bureau, tu commences à chercher une explication à son geste incompréhensible, et bien sûr, pour endormir tes neurones tu trouves vite... EN FAIT, LES HOMMES N'ONT PAS D’HIPPOCAMPE !!!!!!!!!!!

Prenez le temps de lire l'article suivant, cela vous épargnera de toutes mes nuits blanches... c'est un raccourci vers votre tranquillité, eh oui, vous allez me remercier plus tard! Moi je remercie déjà à Tristan :-)

COMMENT NOTRE CERVEAU RESISTE A LA TENTATION
Par Tristan Vey - le 31/10/2013
L'hippocampe, une région enfouie du cerveau associée à la mémoire, permettrait de favoriser des choix de long terme au détriment de plaisirs immédiats.
Pour Oscar Wilde, «le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder». L'aphorisme est savoureux mais il ne répond pas à cette question cruciale: quel mécanisme cérébral permet à l'homme de renoncer à un bien immédiat quand il sait qu'il peut en résulter un bénéfice ultérieur plus grand? Des chercheurs français du Centre de recherche en neurosciences de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, (unité Inserm 975) viennent de montrer que l'hippocampe, une structure enfouie dans les profondeurs de notre cerveau, jouait de toute évidence un rôle-clé dans cette capacité. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Plos Biology la semaine dernière.
On savait jusqu'alors que la région dorso-latérale du cortex préfontral (juste derrière le front, sur les côtés) était impliquée. Des IRM cérébrales ont montré que cette zone cérébrale s'activait chez des cobayes devant choisir entre un petit gain immédiat (10 euros) ou une récompense plus importante mais différée (11 euros).
Il manquait néanmoins une composante cruciale dans ces expériences. Au quotidien, «nous pouvons percevoir les récompenses immédiates par nos sens, alors que les récompenses futures ne sont représentées que dans notre imaginaire», explique Mathias Pessiglione, chargé de recherche à l'Inserm et responsable de cette étude. La cigarette que l'on fume semble plus concrète que le bien-être ressenti plusieurs mois après l'arrêt du sevrage tabagique.
SE REPRESENTER END ETAILS DES EVENEMENTS FUTURS
Afin de se rapprocher de situations réelles, les chercheurs ont introduit deux changements. Ils ont tout d'abord remplacé l'argent par des objets plus concret: des aliments. L'alternative devenant alors, par exemple: une bière tout de suite ou une bouteille de champagne dans une semaine? Pour renforcer l'aspect concret de la récompense immédiate, celle-ci était par ailleurs représentée par une photographie alors que la promesse de gain restait simplement écrite.
Dans cette configuration, les chercheurs ont observé une étroite corrélation entre l'activité de l'hippocampe et la capacité à choisir une récompense différée. Un constat qui n'est pas forcément si étonnant puisque l'hippocampe, déjà connu pour jouer un rôle important dans l'enregistrement des souvenirs, est aussi impliqué dans la simulation d'événements futurs, selon de récentes études. «L'hippocampe est nécessaire pour imaginer les situations futures avec une richesse de détails qui les rendent suffisamment attrayantes» pour être choisies, explique Mathias Pessiglione. Sans lui, il nous serait probablement impossible d'envisager que, dans certain cas, un «tiens» ne vaut pas forcément mieux que deux «tu l'auras».