dans 2 mois votre vestiaire sera vide , votre tenue jetée aux " oubliettes " , le paraître a encore eu son dernier mot. la colére , la révolte m'envahissent ... que d'injustice . vos compétences et votre disponibilité vont nous manquer , bonne route et restez l'être que vous êtes.