Mi parolos pri Khiva, urbo kiu estas en dezerto, en la okcidenta parto de la lando. La malnova urbo estas ĉirkaŭita per teraj fortikaĵoj. En la urbo ne estas loĝantoj sed nur turistoj. Ili loĝas en ĉeloj kiu servis por la studentoj en la mederseoj. Estis tre malvarmaj ĉambroj. Oni manĝas en malnovaj palacoj. Tiu urbo estas tre ĉarma sed mankas homa varmo. Feliĉe, ekstere, ni renkontis kelkaj infanoj tre ĝentilaj.



Je suis allée en Ouzbekistan avec mon mari. C'était un cadeau d'anniversaire pour tous les deux. En plus notre fille se trouvait dans ce pays en stage de fin d'études. Je vais vous faire un reportage en photos de ce voyage. Voici Khiva une ville au confins du désert, à l'Ouest. Pour y aller nous avons pris un vol intérieur Tachkent-Ourguench et nous avons survolé le désert. A l'atterrissage, notre chauffeur nous attendait et nous a conduit à Khiva. La vieille ville est entourée de fortifications en terre qui ont du être très souvent reconstruites. A l'intérieur, il n'y a pas d'habitants, mais que des touristes. En effet, c'est une ville musée. Donc on couche dans les cellules des étudiants dans les anciennes médersas. Au mois d'avril, je ne vous raconte pas le froid qu'il faisait : pas de chauffage, bien sûr ! On dînne dans d'autres médersas ou d'anciens palais : c'est grandiose ! C'est une ville superbe mais ça manque de vie. Heureusement, au dehors, nous avons rencontré des enfants charmants. Puis on prend la route cahotique du désert de Khizil Koum pour de longues heures, en direction de Boukhara.