Fils d'immigrés juifs grecs, Nassim et Sarah Mustacchi, Georges Moustaki nait à Alexandrie en Egypte, où il passera sa tendre enfance. Amoureux des mots, le jeune Joseph Mustacchi quitte son pays natal pour la France en 1951 lorsqu'il fait une rencontre qui va changer sa vie, celle de Georges Brassens. Véritable mentor, à qui il empruntera même son prénom, ce dernier lui fait alors découvrir les nuits animées de Saint-Germain dans lesquelles il croise Brel ou encore Gainsbourg, qui marqueront le début de son histoire avec la musique. Jeune compositeur, Georges Moustaki offre alors à la grande Edith Piaf l'un de ses classiques, Milord, en 1958. De cette collaboration naîtra une histoire d'amour fusionnelle entre les deux artistes durant laquelle le grand public fait la connaissance du jeune talent.



Dans les années 60, Georges Moustaki poursuivra son ascension dans l'ombre, en écrivant pour d'autres grands noms comme Barbara, avec laquelle il aura une relation amoureuse, Juliette Gréco, Yves Montand ou C'est en 1969 que l'artiste montre enfin sa crinière et sa célèbre barbe avec son oeuvre phare : Le Métèque. Un disque sur lequel figurent les plus grands classiques du poète, revendiquant "le droit à la paresse" comme Le Facteur ou encore Ma solitude qui le sacreront vedette de la chanson.




En 2011, l'artiste avait confié à la presse qu'il souffrait de problèmes respiratoires, précisant que sa maladie « irréversible » le rendait « incapable de chanter ». L'auteur de Milord en 1958, pour Édith Piaf avec qui il vécut tout jeune homme une grande passion, et aussi du Métèque en 1969, l'une des chansons engagées qui l'ont rendu célèbre, a marqué l'histoire de la chanson française, notamment grâce à ses compositions interprétées par Yves Montand ou encore Serge Regianni.


"L'HOMME DESCEND DU SONGE" Georges Moustaki