C’est Barrister qui le premier attira mon attention, un chien dont l’athlétisme et la confiance en lui semblaient le transporter, et dont la joie dans le travail était irrésistible.
Toute personne cherchant la définition du charisme en travail n’avait pas besoin de regarder plus loin.
Le nom (Barrister = avocat) annonçait une autorité que la performance confirmait invariablement.

Mais si je pense aux Holway, qu’est ce qui véhicule le mieux l’image que j’ai de ces chiens :
L’entrain certainement, mais avant tous les autres, la gaieté et …..la gaieté.
Ce sont des chiens qui sont heureux dans leur travail.
Typiquement, June Atkinson ne parle pas de chiens qui s’entraînent mais de chiens qui jouent.

June part vivre dans un cottage appelé Merryfield, peu de temps après son fils Robert prend la relève des Holway en 1976.
June Atkinson apporta à son sport une compétitivité acharnée et la combina à une forte répugnance pour les imbéciles, que se soit canin ou humain, ou amicale ou pas du tout .
Vous ne pouvez pas avoir le type de record qu’elle a réalisé sur prés de 50 ans sans engagement ni talent pour aller au but.
A vrai dire pendant plusieurs années, les Holways furent considérés comme mythiques et il était d’usage de penser que seule June Atkinson pouvait les conduire. Pas du tout.
Mais il est certain qu’elle a une des plus remarquable capacité avec les chiens et cette formidable présence physique compte pour beaucoup.

En 1947, June Atkinson fit l’acquisition de Musickmaker of Yeo, la chienne de son futur élevage qui après avoir échoué, obtient son titre de travail pour impressionner au plut tôt.
Nous pouvons assurément parler de l’histoire qui se cache derrière le mot « Lot 10 » inscrit dans le coin en haut à droite du pedigree de Musick : June estimait que la chienne n’accomplissait pas beaucoup de progrès et l’avait mise en vente à la foire de Dorchester qui se tenait encore à cette époque. Mais June n’allla pas au bout de la vente et retira la chienne qui devait commencer une remarquable série de résultats.

A ce jour, June et son fils Robert ont réalisé plus d’une vingtaine de fois ce que la plupart des conducteurs de chiens de travail rêve de faire une fois, et ce qui souligne cet exploit, c’est que beaucoup de ces chiens ont gagné assez en Open pour devenir des Champions de Field Trial.
C’est un record d’une formidable constance, réalisé avec une race qui vient à maturité plus lentement que le labrador ou le springer.
Ajoutez le nom des 9 Holways conduits par d’autres ici, en Europe et aux Etats-Unis, et ce tableau d’honneur est bien complet :
FT Champions Musickmaker of Yeo, Mazurka of Wynford qui remporta les Championnats de Retriever en 1954 quand cela se déroulait sur plus de 3 jours à Six Mile Bottom et Shadwell Park et qui fut seconde l’année suivante à Sandringham, Holway Flush of Yeo, Holway Lancer, Holway Bonnie, Holway Zest, Holway Westhyde Zeus, Holway Gaiety, Holway Barrister, Holway Jollity, Holway Chanter, Holway Gem, Holway Dollar, Holway Grettle, Holway Ruby, Holway Trumpet, Holway Corbiere, Holway Crosa, Holway Eppie and Holway Quilla qui remporta en 1995, le 1er concours que le Golden retriever Club soit capable d’organiser après une période de fort désistement.

Demander à June de nommer le meilleur d’entre eux, c’est demander l’impossible.
Les chiens, tout comme les humains et les chevaux sont particuliers et elle n’a pas de préférence pour un mâle ou une femelle.

Mazurka a été la 1ère golden à gagner le trophée Rank Routledge en 1957 mais c’est une de ses progénitures qui le remporta en 1970 et encore en 1971, qui a une place spéciale au panthéon Holway.
Field Trial Champion Holway Gaiety, issue de FT CH Holway Flush of Yeo qui fut la mère de 5 champions de Field Trial Anglais, 1 Américain et 1 Belge, gagna de façon renversante 8 Open Stakes.
Possédant un nez merveilleux et une intrépidité absolue dans les terrains les plus touffus, c’était un plaisir de la conduire : incarnant la combinaison de la maniabilité et du plaisir de la découverte que June recherchait avant tout.
Cette puissante lignée de femelle est le fil conducteur des Holway.

Cette ferme évaluation des priorités et la détermination de ne rechercher que l’excellence, est d’être attaché à une approche simple qui n’a qu’une seule règle chère à son cœur. Avec les jeunes chiens, « ne donner un ordre que si l’on est sur qu’il puisse être exécuté »
Inutile de parler de ce véritable magnétisme qui rend une telle simplicité possible, le dire avec des mots n’est pas une chose si facile."