Ceux qui s'essayent régulièrement à des concours photo, ou même occasionnellement, savent (ou devraient !) que certains règlements sont de sacrés supercheries et plutôt que parler de concours, on devrait les qualifier d'acquisitions de photos à très bon compte pour les sociétés organisatrices ou même parfois des organismes publics...

Pour certains, ça va jusqu'à nier le droit de base d'avoir son nom cité en regard de ses photos, le droit moral de l'auteur sur son œuvre...

Le site de l'UPP, l'Union des Photographes Professionnels, tient une liste noire de ces organisations, un lien à conserver.