Valentino Le rouge est une couleur vraiment chargée de sens et de symboles. Est-ce une chaussure rouge sang, rouge carmin, rouge cerise, coquelicot, fraise, framboise, corail, rouge écrevisse, grenat (sombre et légèrement rosé), un escarpin rouge groseille, rouge tomate comme les joues d’une fille intimidée ou prise au piège…rouge tomette : virant au marron orangé…rouge mat, rouge sombre, écarlate…rouge brillant comme un vernis ?
Toute l’énigme se trouve dans la couleur. Se promener dans les bois chaussée d’escarpins rouges, quelle idée saugrenue ! Il faut vraiment s’être trompé de lieu ou alors chercher l’exotisme …
Le bois, la forêt lieu hautement mythologique et source de fantasmes de toutes sortes…
Qui peut bien avoir perdu cette pompe ? La pression monte !
Tout à coup, une idée me vient à l’esprit ! Serait-ce cette Duchesse si entichée de Charles? Madame de Guermantes oui, Madame de Guermantes, rappelez-vous qu’elle a dû, sur ordre de son mari, remonter se changer lorsque celui-ci découvrit qu’elle portait des chaussures noires avec une tenue rouge !
-« Oriane, qu’alliez-vous faire, malheureuse. Vous avez gardé vos souliers noirs ! Avec une toilette rouge ! Remontez vite mettre vos souliers rouges… » Les protestations de la Duchesse n’y firent rien et elle dut assortir ses chaussures aux vêtements qu’elle portait…Elle aurait pu, au cours de cette soirée mondaine s’éclipser en douce pour retrouver Swann dans les jardins. Une balade en calèche, les aurait alors conduits dans ce bois. Cette escapade coquine destinée à faire oublier à la Duchesse la mauvaise nouvelle de la maladie du jeune homme et son refus de l’accompagner à Venise, a peut-être mal tourné…Une course à travers bois pour enlacer cette belle fleur rouge, un jeu amoureux, une grande excitation auront sans doute eu raison de ce bel escarpin fait pour danser dans les beaux salons…Dans la précipitation, inquiets de retourner rapidement chez Mme de Sainte-Euverte, ils auront perdu cette chaussure. Enfoncée dans la boue et masquée par une végétation foisonnante, ils auront été incapables de la retrouver. Dans leur fébrilité et leur inconscience, ils l’auront abandonnée !
Comment ont –ils pu être aussi inconscients et laisser derrière eux une telle pièce à conviction ?
Madame de Guermantes a-t-elle finalement rejoint le Duc au cours de cette soirée au Parc Monceau ? A-t-elle disparu ?
Va-t-on envoyer un messager pour me demander d’enquêter sur cette affaire ? Qu’est devenue Oriane ?
Hélas, Proust ne peut nous aider dans la résolution de cette énigme et chercher à la résoudre nous conduirait sur des chemins un peu trop aventureux à mon goût…Acceptons que le mystère reste entier. Continuons à rêver d’une rencontre amoureuse un peu trop débridée… mais qui aurait plutôt bien tourné !!!