Après une courte nuit, passée à échafauder des plans plus ou moins crédibles dans ma tête, je m’installe devant un thé citron(voir "Demain, il fera jour!") et attends avec impatience le facteur ! Cette lettre devrait m’apporter un soulagement et une réponse à la question cruciale : comment faire passer cette escapade purement épicurienne pour une absence dont la cause peut sembler sérieuse ?
Ca y est, la sonnette retentit, je me précipite et saisis rapidement la missive, en affichant mon sourire « ultra brite » (réf à la pub culte des années 80)…La porte claque, j’ouvre aussitôt l’enveloppe en la découpant délicatement avec mon coupe-papier en ivoire souvenir de la campagne d'Indochine.
Mon amie Juliette, grande spécialiste des plans compliqués mais sous-tendus par une logique imparable, me conseille :
- Quitte ton appartement après avoir prévenu ta voisine que tu pars pour une recherche généalogique afin de lever le voile sur quelques filiations troubles que tu as décelées…
- Descends l’escalier en faisant claquer très fort tes talons. Tes voisins sortiront pour voir qui fait ce bruit et te découvriront ainsi vêtue d’un tailleur noir très strict et chaussée d’escarpins habillés…Ils supposeront donc que tu pars pour un rendez-vous d’affaire.
- Envoie un sms à tes parents, tes enfants, ton mari :
Départ pour recherches généalogiques
Rendez-vous dans différentes mairies pour déchiffrage documents d’archives
Retour dans quinze jours
- Laisse ta voiture sur un parking un peu excentré de la ville, tu la récupèreras au retour…
Bien entendu, ta valise est cachée dans le coffre, tu as prévu un deuxième portable que tu pourras utiliser à l’étranger….Il ne te restera plus qu’à changer de vêtements dans les toilettes de l’aéroport que tu auras rejoint en taxi.
Juliette est décidément pleine de ressources, mon départ pour Rio n'est plus un vague rêve, me voilà partie pour une belle aventure !