JP Marcheschi    pinceau de feu JEAN-PAUL MARCHESCHI

Théoricien de l’art, peintre, sculpteur et scénographe, Jean-Paul Marcheschi vit et travaille à Paris. Il a abandonné le pinceau pour le flambeau, le noir de fumée et la cire, matériaux qu’il applique sur des feuilles de papier recouvertes de textes écrits librement par lui-même et assemblées en compositions monumentales.
Le feu, moins docile que le pinceau, ne permet pas de retour en arrière. Et le geste crée irrémédiablement la forme. La brûlure de la flamme, le noir de fumée, la cendre et la cire ont remplacé les pigments, avec pour seul support de simples pages recouvertes d'écritures recueillies au seuil de la nuit, entre le rêve et le jour, qui, une fois assemblées donnent naissance à de grands cycles – La Carte des vents (1985-1993), Les Onze Mille Nuits (1987-1997), Tenebroso lago (2001), Le Pharaon noir (2001), La voie lactée (2007), Les Fastes (2009).