Oh ! bien sûr il n’utilise pas un langage articulé, ni chanté mais celui des couleurs, plus poétique. En cette saison, il s’enflamme de la couleur orange vif de ses fruits et met une touche flamboyante au jardin devenu triste. Mais ce n’est pas pour le jardinier qu’il se met en peine : il indique aux oiseaux que la table est mise.

Ceux ci dégustent la pulpe et rejettent les graines dans leurs fientes, les dispersant à des kilomètres à la ronde et offrent au végétal la possibilité de coloniser de nouveaux espaces.

Tout le monde y trouve son compte !!