Cher Monsieur le Maire

(Je n’ai pas voté pour vous, mais vous êtes quand même mon cher Maire)

Je suis votre administrée depuis de nombreuses années, et j’use et j’abuse de vos espaces verts, forêts et bords du lac, pour me promener avec mes chiens, pendant de nombreuses heures quotidiennes (ce qui m’assure une longue et bonne vie dans votre bonne juridiction, où je paie des impôts qui vous assurent votre vie quotidienne).

Depuis pas mal d’années, les bords du lac sont envahis par des pécheurs (de nationalité étrangère et imprécise) qui font du camping sauvage et non seulement nous empêchent de nous baigner (moi et mes chiens) du fait de l’abondance de leurs cannes a pèche, pourvues de méchants petits hameçons, mais en plus et surtout qui polluent les environs de leur tentes par leurs étrons et leur papiers toilettes (biodégradables, mais a long terme)

Je vous donne cette information, avec photos preuves à l’appui, pour vous poser quelques questions :

  1. Le camping sauvage n’est-il pas interdit autour du lac et dans tout le Canton de Fayence ?
  2. Si la réponse est oui, pourquoi ne faites-vous pas quelque chose à ce sujet, car les quelques cinquante tentes qui sont en permanence dressées autour du lac, sont visibles de la route ?
  3. Si la réponse est non, auriez-vous l’extrême amabilité de faire installer des toilettes à proximité des campeurs, (en fournissant le PQ).

Cher Monsieur le Maire, je vous assure de ma voix aux prochaines élections au cas où vous pourriez résoudre ce désagrément que nous, mes chiens et moi-même, rencontrons lors de nos promenades aux bords du lac.

Veuillez croire, Cher Monsieur le Maire, a l’expression de ma très haute considération.

Elisabeth Bond, dite Lison du var, alias Money penny.