A cinq ans on enfourche un batôn comme si c'était de l'équitation;

à seize ans on embrasse une fille, comme si c'était de l'amour;

à trente ans on se marie, comme si c'était du bonheur;

à quarante ans on cherche des places comme si c'était de l'honneur;

puis on meurt, comme si l'on avait vécu.

S.P