Les souvenirs....



Vous êtes O! Souvenirs d'étranges fleurs vivaces

Qu'au fond de notre codeur, sans cesse nous gardons,

Dont le nombre grandit avec les jours qui passent

Cependant qu'une à une s'en vont nos illusions,



Que nos espoirs se lassent.....



Corolles éclatantes où de sombres couleurs

Jalonnent le chemin du berceau à la tombe,

Vous marquez tour à tour nos joies et nos douleurs,

Et nous vous recueillons jusqu'à la nuit qui tombe,



Tendre moisson du coeur.



Rien ne peut vous flétrir, nul ne saurait vous nuire !

Le temps lui-même ne peut qu'atténuer votre éclat,

Alors que nous pensons qu'il a dû vous détruire,

Tout au fond de nous-mêmes, vous êtes encore là,



Au moment de mourir.....


Quand au soir de la vie l'ombre sur nous descend,

Nous vous retrouvons toutes, vision sublime et claire,

Bouquet multicolore, ensemble éblouissant,

Dans l'ultime faisceau de nos pensées dernières,


En la nuit qui s'étend....



Puis, pour l'éternité, il nous faudra partir,

Et, lorsque à tout jamais, se fermeront nos yeux,

Compagnes si fidèles, jusqu'au dernier soupir,

Nous nous séparerons, nous nous dirons adieu,


O fleurs des Souvenirs.......

(suite....)


Et bien ! Si dans la vie,

Tout souvenir est une fleur,

Permettez-moi mon ami



De vous ouvrir ici, mon cœur......


Je vous dirai, chéri, qu'en décembre dernier,

ma moisson s'enrichit d'une espèce très belle,

Éclose, grâce à vous, sur mon humble sentier,

J'accueillis, toute émue cette beauté nouvelle,

En cueillant un baiser.....


Bien des mois ont passé depuis cet heureux jour,

Et que m'est il resté de ces heures finies ?

L'agonie d'un espoir ! Et de mon pauvre amour,

Il me reste une fleur douloureuse et jolie

Que je chéris toujours !


Cette fleur, mon ami, c'est notre souvenir !

Parmi les plus jolies, c'est encore la plus belle

Tout au fond de mon coeur qu'elle a tant fait souffrir,

C'est une magnifique rose de Noël

Qui ne veut pas mourir !..........