Et voilà, ces temps estivaux furent pleins de visites (données et reçues) et surtout pleins de paresse, dolce vita, flemme et autre nonchalance... Que celui qui n'a jamais péché... Au fait, je vous emmène à la pêche, sans couper les ponts.

Le carrelet, c'est à la fois le filet et le poisson.

On accède à la cabane, sur son ponton, par une passerelle toute fine, toute tordue, sur des pieux graciles.

Les cabanes, on les trouve en Gironde et en Dordogne. Celles-ci seront surtout aux alentours de La Rochelle et de Mortagne.

En fait, elles ont failli disparaître: fallait choisir entre le cadre de pêche et la lucarne de la TV. Beaucoup ont été abandonnées...

Elles ont résisté à pas mal de tempêtes, donc, mais celle de 99, ah, celle de 99! Il a fallu en reconstruire plus de 80%.

C'est une pêche comme je les aime: pas d'appât, pur hasard. On remonte le filet et on prend ce qu'il y a dedans: des plies, des crevettes et même rien parfois...

Dans le fond, la pêche n'est qu'un prétexte, je crois. C'est surtout l'occasion de boire un petit blanc avec les copains, de bouquiner tranquille, de regarder le soleil se coucher, d'être sur l'eau sans mal de mer.

Dominique DELBECQ