...Vous vous rappellez la dernière fois je me plaignais de mon patron qui ne voulait pas remplacer une collegue au bureau....ben ça m'a l'air définitif, et c'est tant mieux (en fin de compte). Il est vrai que mon pessimisme me préparait a une période de calvaire avec 2 tonnes de boulot et que des trucs a faire pour avant-hier mais non. En réalité nous nous appercevons au fil du temps que l'ambiance est considérablement plus détendue depuis son départ, les affaires se passent a merveille (meme si l'on ressent "la crise" malgré tout) et meme le chef n'a jamais été de si belle humeur (et surtout aussi longtemps!!!).Je me vois meme "blaguer" (mais si cela reste "gentillet"),avec lui, et ne ressent plus du tout l'espèce de pression permanente que peut provoquer parfois le "poids de la hiérarchie".N'ayant plus cette personne pour canaliser tous les tracas de l'entreprise, nous nous voyons tous ensemble pour régler les problemes, on se tient tous au courant de tout, et c'est beaucoup mieux ainsi (c'est donc ça l'esprit d'équipe?!....).

Ce qui est le plus curieux c'est que tout allait bien avant, l'ambiance était bonne, mais il semble qu'une personne, aussi sympatique soit-elle....peut creer un mal-etre sans qu'on s'en rende compte........allez comprendre....