un soir entre chiens et loups, la nuit annonce son arrivée en assombrissant l'agonie d'un  soleil vieillissant...

l'ombre, au lieu d'être rafraîchissante, devient inquiétante, laissant supposer à nos peurs des présences malfaisantes, tout devient sujet propice à faire monter l'adrénaline.

fi donc de tout cela, l'air d'un crincrin manié de main d'orfèvre-musicien comme seul un korrigan peut l'être d'héritage, vient rayer le silence d'un sillon de plaisir, le goût joyeux d'une gigue réservée aux diables force les pieds humains à battre le tambour de l'humus de ce sous-bois.

ne craignez rien, laissez la musique vous peindre de ses folles couleurs et accueillez les trois frères melgoën qui se révèlent à vos yeux.

point de méchancetés en leur présence, juste l'inquiétante apparence de leur corps de korrigans; ils veulent juste vous convier à leurs libations et lassés de leurs conversations fraternelles cherchent un ami pour leur conter d'autres histoires que celles qu'ils resassent habituellement.

laissez-vous convier et partagez leurs plaisirs, ils vous tourneront peut-être la tête mais ce souvenir vous suivra toute votre vie.... à la condition que vos histoires soient agréables à entendre et passionnent les melgoën, sinon à tout jamais vous serez le quatrième frère à hanter ces sous-bois, et vous aussi chercherez plaisir en la présence d'un humain plus distrayant que celui que vous étiez.

avec toutes les amitiés de tugdual ambic